Algérie - Emir El Hachemi


Vues : 132

Cette rubrique est entièrement consacrée à Emir El Hachemi Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 13783
Posté par : si Tahar Ath-Ouzeggwagh
Profession : compilateur
Ville : Val de Marne 94250
Pays : France
Date : 19/04/2011
Message : salem à toi Big Ouselsane, concernant notre émir N'challah, il était libéré en 1852 par Napo et partit en Turquie, il revient en visite touristique à Paris en 1855 ou cour de laquelle il obtient la perme pour l'année 1856 d'aller à Damas en Syrie:et en 1860 il obtient Sa CROIX ou plutôt sa légion surmontée d'une CROIX qu'il avait toujours arborer fierement sur sa poitrine, au plaisir de nos anciens opprésseurs Fr.



Numéro commentaire : 13781
Posté par : ouselsann Ben-Bachiri
Profession : grate papier-compilateur
Ville : île de France
Pays : France
Date : 19/04/2011
Message : les feux émirs, Abdelkader et sa décendance, El-Hachmi et Khaled, pendant les restes d'années de révolution notamment Abdelka qui en 1871 était plutôt décoré de non simplement de la légion d'Honneur Française mais aussi de LA CROIX ; pour un musulman c'est plus qu'un comble de renégat: Dans toutes leurs Histoires, père et fils,ils sont absent pendant 13 ans 1869-1883:je défis celui qui me prove l'enverse, paix à leurs âmes, mais ils n'ont jamais étais des élustres de notre révolution; chapeau au grate papier qui avait écrit, le F.L.N. reconnait l'émir comme père de révolution, Ben M'Hidi et Abbane, Ben Boulaïd et boudiaf, Amirouche si El-Houas, Aît Ahmed, didouche Sans oublier Messali, etc..tous ces véritables Nationalistes doivent se retourner dans leurs Tombes.sans oublier aussi de nombreux vivants. azul l'Histoire. vive l'Algérie.Algérienne.