Algérie - Ahmed Malti



Ahmed Malti ALGERIE

Vues : 194
Cette rubrique est entièrement consacrée à Ahmed Malti Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 32245
Posté par : Ryad El Andalous
Profession : Association Musicale
Ville : Tlemcen
Pays : Algérie
Date : 14/05/2012
Message : Cheikh Mohammed dit Ahmed MALTI est natif de Tlemcen le 27 Septembre 1943. Après des études coraniques, il rejoint l’école primaire en 1949 puis secondaire. En 1963, il intègre l’Association Gharnata où il commence son initiation à la musique Andalouse sous le regard de grands maîtres héritiers de Cheikh Larbi BENSARI, à savoir Cheikh Mustapha Brixi, Mustapha BELKHOUDJA, Abdelghani MALTI et Mohammed BOUALI. Ce dernier emmènera dans son départ vers la SLAM en 1965 notre défunt Cheikh. Il restera membre de la SLAM jusqu’en 1976, date à laquelle la décision de créer leurs propres Association fut prise par les membres fondateurs de Ryad El Andalous, lui à leur tête. La fin des années quatre vingt verra la création du fameux grand orchestre de Tlemcen, la première et la seule fois où toutes les associations de musique Andalouse de la ville de Tlemcen se réunissent sous la direction d’un seul chef d’orchestre. Ça sera feu Cheikh Ahmed Malti, qui dirigera le grand orchestre à Fès au Maroc et à Grenade en Espagne au cours d’échanges culturels avec ces dernières. Cheikh Ahmed MALTI fera une carrière professionnelle au sein du CHU de Tlemcen comme chef de service au laboratoire central. Il partira à la retraite en 1998. Il s’occupera en gérant un kiosque Multi service qu’il nommera « Ryad El Andalous », et passera le restant de son temps à former ceux qui seront ses derniers élèves et la relève à laquelle il lèguera Ryad El Andalous. Ces élèves lui rendront hommage du 12 au 14 Juin 2012, en organisant des conférences, des tables rondes, des projections et des soirées musicales. Ces festivités seront l’occasion de faire un retour sur le parcours de Ryad El Andalous et sur la vie et l’œuvre de Feu Cheikh Ahmed MALTI.