Algérie - Revue de Presse

2e allégeance à l’Emir Abdelkader: une étape consacrant la légitimité de l’édification de l’Etat algérien moderne


2e allégeance à l’Emir Abdelkader: une étape consacrant la légitimité de l’édification de l’Etat algérien moderne
Publié par l’APS le : Samedi, 03 Février 2024

MASCARA - La deuxième allégeance (Moubayaa) à l’Emir Abdelkader, qui a eu lieu le 4 février 1833, est considérée comme une étape historique cruciale ayant consacré la légitimité de l’édification de l’Etat algérien moderne, ont indiqué à l’APS des académiciens spécialistes de l’histoire de l’Algérie moderne et contemporaine de l’université "Mustapha Stambouli" de Mascara.

Dans ce contexte, Dr Mokhtar Bounegab a affirmé à l’APS, à la veille de la célébration du 191ème anniversaire de cet événement historique, que la deuxième allégeance, qui a eu lieu à la mosquée Sidi Hassan de Mascara, a "consacré la légitimité du projet de l’Emir Abdelkader de l’édification de l’Etat algérien moderne".

L’enseignant-chercheur a précisé que cet acte historique constitue le point de départ effectif de l’Etat de l’Emir Abdelkader, qui s’est constitué par la légitimité à la suite de l’allégeance qui lui a été exprimée par la population.

Dr Bounegab a déclaré que la deuxième allégeance constituait "la déclaration de la naissance de l’Etat algérien moderne et le début de la résistance populaire contre le colonialisme français et, en même temps, la confirmation du jeune Abdelkader Ibn Mahieddine, comme commandant du djihad".

De son côté, Dr Bachir Hemaidi a souligné que cette allégeance a "attribué la légitimité au projet de l’Emir Abdelkader dans sa quête d’édification d’un Etat algérien doté d’institutions, d’un système juridique et d’une armée, qui a résisté, 17 années durant, à l’armée coloniale française".

Il a fait savoir que cet évènement historique a confirmé la volonté et la détermination du jeune Emir de puiser sa légitimité populaire pour la conduite du Djihad contre le colonialisme français.

Pour sa part, Dr Djaker Lahcen, du même établissement universitaire, a abondé dans le même sens, en affirmant que la deuxième allégeance constituait "un référendum populaire libre, à la faveur duquel le peuple algérien avait choisi de manière libre et responsable la personnalité à laquelle devait échoir la mission de conduire la résistance du peuple contre le colonialisme de 1833 à 1858".
Dr Djaker a, à cette occasion, exhorté les chercheurs ayant pour centre d’intérêt la personnalité de l’Emir Abdelkader, à intensifier les recherches scientifiques et historiques consacrées à la 2ème allégeance au fondateur de l’Etat algérien moderne.

En prévision de la célébration du 191ème anniversaire de cet évènement historique, la direction de la wilaya de Mascara de la Culture et des Arts a mis sur pied un programme riche et varié, comportant une exposition des ouvrages consacrés à l’Emir Abdelkader, ainsi que des conférences-débats devant aborder la même thématique.

Par ailleurs, des sorties pédagogiques sur les sites historiques, témoins d’évènements en lien avec la personnalité de l’Emir Abdelkader, sont également programmées au profit des élèves, des étudiants et des adhérents d’associations à caractère culturel, a-t-on fait savoir de même source.