Alger - LITTERATURE ALGERIENNE

Un rêve, deux rives, de Nadia Henri-Moulaï : la question de la double-identité

Un rêve, deux rives, de Nadia Henri-Moulaï : la question de la double-identité
Pour la rentrée littéraire, les éditions Slatkine & Cie publient le nouveau roman de Nadia Henri-Moulaï : Un rêve, deux rives. Originaire d’Algérie, l’autrice s’appuie sur son histoire personnelle pour aborder la question, et les difficultés, de la double identité.

Des faubourgs de la Casbah à la banlieue parisienne, l’odyssée d’Ahmed présente une autre histoire de l’immigration algérienne.

Père nostalgique, époux ayant vu s’éteindre deux femmes, Ahmed incarne le pater familias mais demeure un mystère pour sa fille et le reste de la fratrie. En tentant de résoudre l’énigme paternelle, Nadia va déconstruire l’image du père, et découvrir le parcours d’un homme, ordinaire, qui taira son rôle dans la Fédération de France du FLN. Une trajectoire paternelle qui éclaire, en creux, celle de l’auteure dans la France d’aujourd’hui.

À travers son histoire personnelle, elle raconte celle de relations manquées, de ces rapports ambivalents entre Algérie et France. De familles françaises où l’Algérie reste omniprésente.

Née en 1979, Nadia Henni-Moulaï réside en région parisienne. Elle est journaliste indépendante, en particulier sur les sujets politiques, et a fondé le média MeltingBook en 2016. Très attachée à ses origines algériennes, elle raconte dans ses écrits la bascule permanente entre ses deux pays, à la relation tumultueuse.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)