Alger - Hamid Fedal

Portrait de Hamid Fedal

Interprète.
Né à Alger. Enregistre sa première cassette en 1979 (ya Qabli khelli el hal , Ana djazaïri, Maâk ya nedjma, Lounke nqach aïni) qui fut une expérience si décevante, malgré le fait qu’elle soir diffusée en France et en Algérie, qu’il décide de ne plus chanter. Mais deux mélomanes, Ali Brahimi et Mustapha Mekerkes, le convainquent de continuer. Son père est décédé alors qu’il n’avait que deux mois. Puis ce furent les scènes guerre, de peur, de misères morales et matérielles, ponctuée par son entrée par Brahim Fatah, à l’âge de cinq ans puis c’est la lourde chape de plomb qui écrase la Casbah et le pays qui rend encore plus précieux les souvenirs des fêtes d’antan. Quoi de plus normal que ses modèles du terroir s’appellent Lili el Abassi et Lili Boniche, ou qu’ailleurs, se soient des maîtres du flamenco comme Enrique Mendoza et Juanito Valderma qui exaltent le jeune mordu du môle où il communie souvent avec les grands espaces marins. Son itinéraire riche et tourmenté lui permet de saisir toute la complexité des rapports humains, et d’en irriguer ses compositions. Ce qui en explique le ton juste et sincère.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)