Alger - MUSIQUE

Portrait, Alia Soolking* : itinéraire d’un chanteur atypique

Portrait, Alia Soolking* : itinéraire d’un chanteur atypique
Si les galets des rives d'une rivière «étaient des diamants, ils n'auraient dès lors aucune valeur». Il en va de même des talents bruts. Soolking fait partie de cet univers musical rap tout en mélodie pop traversée de ce souffle si particulier d'un sirocco raï. Sofiane, La Direction, est son nouveau parrain.
Le clip disponible le 21 mai 2021.

Qui aurait parié sur ce gamin né à Baïnem en décembre 1989, avec une odeur de baroud dans le nez, comme un parfum satanique du désastre qui suivit le soulèvement populaire de 1988, hélas ! récupérés par les pires démons dix ans durant ? Le Titi de la banlieue algéroise sent certainement la poudre, et pourtant, hormis les titres bravaches de ses chansons, c'est la tendresse d'un égaré d'une Algérie populaire oppressée. Le gamin de la banlieue algéroise, attaque ou, en langue geek, Aggro 2020 par un double Album qui «déchire sa race». Titre générique : «Vintage» disponible en deux versions, «Glacé» ou «Hiver et été», 20 titres, sortie le 20 mars 2020. Soolking opte et tente l'expérience du duo. Une réussite ! Invités sur les partitions Cheb Mami (à la recherche d'un pardon personnel après ses démêlés avec sa compagne), Heus l'Enfoiré, Dadju, Gambi, SCH (c'est pas le logo de Sonatrach), 13 Blocs (et pas plus), Jul (sans Jim) mais avec Kliff et l'artiste teuton Mero.

LA MULE POUR SOUFFLER ET UNE BOUSCULADE MORTELLE À Alger

Avant cette chaude livraison 2020 en binaire, et après les succès de 2019, Zemër, Liberté (reprise en cœur par le Hirak algérien)**, Espérance... Soolking se contente de faire la «Mule», c'est à dire collaborer aux albums d'autres artistes, tels Black M, Naps, SCH ou Dadju. Seul point noir de cette année 2019 faste, un drame. Le 22 août, le concert de Soolking en solidarité avec les manifestations pacifiques (Hirak originel) programmé dans un stade d'Alger, une bousculade de milliers fans devant l'une des entrées de l’enceinte sportive se solde par cinq morts et 21 blessés. Tous jeunes. Sorti de scène, Soolking apprend la nouvelle du désastre. «Je suis dévasté», dit-il le visage fermé.

LE HARRAG SAIT NEGOCIER LES VIRAGES

En cette période de tristesse, Abderraouf Derradji, Aka (alias) MC Sool, étouffe. Comme ses potes jeunes. Va pour une harga ! Il en fait plusieurs en va-et-vient. Galères, p'tits boulots en situation irrégulière en France, pas de bol ! Retour au bled en 2008 et rejoint le Groupe Rock Africa Jungle avec deux bébés albums à l'arrivée : «One Six» et «Éclipse». Retour en France en 2014. Le Harrag aime trop l'aventure musicale et sait négocier les virages de la vie. Il s'accroche et se lance en solo vers 2016. Désormais, tout va très vite pour cet avatar du rapraïpop mêlant remarquablement l'argot de banlieue à l'accent algérois.
Son style a été défini par les experts de la chose musicale de ce type : «Le créneau Soolking : de la Pop Chicha, l'équivalent Maghrébin de l'Afro Trap pour l'Afrique de l'Ouest» . 2017 : Soolking signe sur le label marseillais «Hyper Focal», premier clip avec Alonzo (TRW), remarqué sur les Web série.

2018 : RÉGULARISATION ET SUCCÈS INTERNATIONAL

Son paysage s’éclaircit suite au règlement de ses problèmes administratifs et ce, par l'ambassade d'Algérie en France. L’année aussi du succès : «Milano», «Guérilla» – qui n'a rien à voir avec un djihad de pacotille mais avec le nom d'une nana – et le magnifique «Dalida», hommage au «Parolés parolés... », dans lequel il vomit les hypocrites : «Ils font semblant de m'aimer, moi je ne fais pas semblant de détester...», «Fruit du démon» (en solo, disque d'or en un mois), «Liberté», clip, l'une des chansons slogan du Hirak en ce temps... Période faste avec Diplo pour être sur les tablettes d’Ep Europa... Et, en juillet 2019, première distinction au Liban, sacré «Artiste international de l'année» lors du Berrut international Awards Festival. Ça décolle «grave» ! Une success-story ? Oui. Un talent durable ou éphémère ? On ne sait. Une chose est sûre cependant : un talent brut.
Fayçal Ben Medjahed

*Soolking : ce pseudo signifie squelette du manga Jap «One piece».
**Liberté : réadaptation d'une chanson slogan des supporters de l'équipe de foot USMA Groupe Ouled El Bahdja. Cette chanson hommage au Hirak de Soolking est reprise en chœur par des milliers de hirakistes à l'époque.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)