Alger - Abdelkader el Heddadji

Parcours du Cheikh Abdelkader el Heddadji

(Né en 1936). Interprète du chant bédouin et poète populaire.
E le 11 janvier 1936 à Ouled Heddadj (Reghaia). Son vrai nom est Abdelkader Chemikh. Il a suivi avec passion la voie des grands maitres dans ce domaine tels Cheikh Hamada, Cheikh Abdelkader Bouras ou encore Cheikh El Madani. Ses débuts remontent au lendemain de la seconde guerre mondiale, en 1946, lorsqu’il assistait régulièrement aux soirées familiales qu’animait Cheikh Ahmed el Meddah. Il disait des poésies puisées du patrimoine populaire et s’accompagnait du Def en se déplaçant d’un groupe d’invités à un autre à la manière d’un troubadour. C’était en 1950. On allumait encore les réverbères et les lampes au carbure. Passionné par ce genre, il apprit très vite et en 1958, il a interprété pour l première fois la chanson du poète Ahmed Boutbol, Originaire de Chlef intitulée Nehchem ould el hmama. La même année il fait une intervention dans une émission radiophonique, en direct que dirigeait Rahab Tahar. A cette occasion il a chanté une œuvre de Cheikh El Djilali el Attafi intitulée Bel Alif. Il a fait du chant bédouin un idéal et une raison d’être. Imitant les deux grands maîtres Cheikh Hamada et Cheikh Abdelkader Bouras, il tient de deux genres différents ; les genres musicaux bédouins sont très variés et rien que pour le bédouin oranais il en existe trois principaux : Le Mekhezni, le Baladi et le Guebli. L’œuvre de Cheikh el Heddaji compte une cinquantaine d’enregistrements à la radio, douze disques et cassettes et quatre concerts produits pour la télévision. Quand on lui pose une question sur les poètes qu’il a pratiqué, il citera à titre d’exemple Abdallah Benkeriou de Laghouat, Mostepha Benbrahim, chantre des Béni Ameur, Benaouda Belgadi, Tahar Ben Haoua qui fut l’un des compagnons de l’Emir Abdelkader. Il y eut aussi des contemporains comme Cheikh Rahab Tahar et El Hadj Mohamed el Habib Hachelaf…


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)