Alger - Revue de Presse

L'appel de la «Maison du diabétique» aux malades

Les diabétiques de la wilaya d'Oran peuvent, chaque lundi matin, assister au programme IEC (Information Education et Communication) animée par des médecins, des éducateurs et des psychologues au niveau de la Maison du diabétique d'Oran (MDO), dont le siège se trouve au 29 rue Larbi Ben M'hidi, au centre-ville. Comme son nom l'indique, ce programme vise à informer le diabétique sur sa maladie, lui apprendre comment se comporter en cas d'hyper ou d'hypoglycémie et à faire profiter le patient des expériences des uns et des autres pour mieux vivre avec cette maladie chronique. Le Dr Bekkara Abdelhamid, médecin chef de cette structure spécialisée, qui a été créée par le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière en 1997, a lancé hier un appel à l'ensemble des diabétiques de la wilaya pour se rapprocher de la Maison du diabétique en vue de profiter pleinement de ce programme. «Même les membres de la famille des malades âgés peuvent venir s'informer sur cette maladie afin de mieux prendre en charge leurs proches », a ajouté le Dr Bekkara. Par ailleurs, et en marge de la séance IEC animée hier au niveau de la MDO par le Dr Hadj Ahmed, éducatrice auprès du laboratoire pharmaceutique « Novordisk », les diabétiques ont exprimé leur incompréhension de l'absence sur le terrain de l'Association d'aide aux diabétiques d'Oran. Une association, précisent-ils, qui a été créée l'année dernière, mais qui, depuis, n'a donné aucun signe de vie. « On voudrait savoir si l'association existe toujours ou pas. On sait que les cadres de l'association avaient un problème de local, mais cela n'explique pas leur absence totale sur le terrain », nous confie un des malades qui a été présent lors de l'assemblée constitutive de l'association, il y a de cela une année. Un avis partagé par les animateurs du programme IEC, dont le Dr Hadj Ahmed, qui, par sa qualité d'éducatrice activant dans plusieurs wilayas de l'ouest du pays, a pu témoigner de la léthargie du mouvement associatif représentant les diabétiques de la wilaya d'Oran par rapport aux autres wilayas de la région. Pour rappel, lors de la deuxième journée sur la diabétologie organisée à l'EHU «1er Novembre » d'Oran, le 8 mars dernier, les participants ont été unanimes à confirmer la tendance à la hausse d'année en année du nombre de malades atteints du diabète aussi bien en Algérie que dans les autres pays du monde. En Algérie, on compte, selon les chiffres communiqués à l'occasion de cette journée, entre 1,5 et 2 millions de diabétiques. A Oran, la prévalence varie, selon la même source, entre 10 et 12 % chez les personnes âgées entre 35 et 65 ans.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)