Alger - Revue de Presse

Ils seront reçus aujourd'hui au ministère de la Santé Préavis de grève des paramédicaux

Une délégation du syndicat algérien des paramédicaux (SAP) sera reçue, aujourd'hui, au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour aborder les revendications relatives notamment à la classification fixée par le statut particulier de cette corporation. C'est ce que nous a annoncé, hier, M. Lounas, secrétaire général du SAP et qui indique, par ailleurs, que les contacts, entre les différents membres de la coordination des syndicats autonomes de la fonction publique, ont lieu régulièrement dans la perspective de définir une stratégie commune pour faire entendre leurs voix et faire passer leurs revendications. Dans une déclaration rendue publique, hier également, à l'issue de l'assemblée générale de son conseil national tenu jeudi, le SAP s'est, d'une part, déclaré satisfait de l'élan extraordinaire du suivi de la dernière grève et, de l'autre, a condamné les intimidations de l'administration dont font l'objet des paramédicaux à travers des moyens de pression pour le moins révolus, selon les rédacteurs du document. Sur ce qu'il qualifie « d'augmentation dérisoire et honteuse susceptible d'alimenter le chemin de la protestation », le SAP, à travers la déclaration, « rejette en bloc la translation transitoire imposée ». Interrogé sur cette augmentation calculée sur la base de la classification contenue dans le nouveau statut des paramédicaux, M. Lounas a précisé que « cette augmentation, qui varie selon l'ancienneté entre 5.000 et 6.000 DA, est loin de répondre aux doléances de la corporation à la lumière de la dégradation du pouvoir d'achat ». En clair, notre interlocuteur a estimé que ce plus pécuniaire, applicable à partir du 1er avril, est calculé selon l'échelle 10, alors que dans leur proposition de statut, il était question de placer le corps paramédical à la 11 et que la revalorisation salariale demandée était de l'ordre de 100% ». Selon les termes de la déclaration, « le SAP ne compte pas rester muet devant les provocations de l'administration par des menaces de ponctions sur salaires et d'autres formes de sanctions abusives ». Enfin, le conseil national a retenu la décision d'un préavis de grève ouvert de concert avec la coordination syndicale.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)