Alger - Idées, débats, opinions, forums de discussion

Alger - Jardin d’essai du Hamma: Nécessité de préserver le site "Face à la surfréquentation et l'incivisme"



Alger - Jardin d’essai du Hamma: Nécessité de préserver le site


Le Jardin d’essai est littéralement envahi par les visiteurs qui viennent de toutes les wilayas du pays. Au fil du temps, ce jardin botanique est devenu un lieu de villégiature qui attire de plus en plus de monde.

Cependant, le nombre grandissant de visiteurs n’est pas sans conséquences sur le jardin qui, faut-il le rappeler, est un jardin botanique consacré à la recherche et au développement de la flore. Si certains visiteurs s’abstiennent même de fouler les carrés de pelouse, et font mine d’un civisme saisissant, d’autres y organisent des pique-niques et laissent des déchets et des détritus dans les entrailles même du jardin.

L’affluence est si importante qu’il devient impossible de canaliser tous les visiteurs. Des marées humaines, composées essentiellement d’enfants et d’adolescents, sillonnent, dans les moments de grande affluence, les allées du jardin lui conférant des allures de foire. Certains visiteurs n’hésitent pas à s’installer confortablement entre les arbres avec tout ce que cela peut engendrer comme dégradation pour les végétaux.

Jusqu’à présent, les agents et les travailleurs du Jardin d’essai arrivent, par le travail qu’ils fournissent, à contrebalancer ces dégradations. Toutefois, à l’allure où vont les choses, il deviendra difficile à l’avenir d’entretenir le jardin et de maintenir un état constant d’hygiène et de conservation.

«Il serait peut-être judicieux de limiter le nombre de visiteurs», suggère un inconditionnel du jardin.

Et un autre de surenchérir: «Il est injuste de limiter le nombre de visiteurs, d’autant plus que la majorité d’entre eux viennent des wilayas de l’intérieur et parcourent des centaines de kilomètres».

Les avis divergent tant il serait vain de vouloir satisfaire tout un chacun. Pour maintenir le jardin dans un état de conservation parfaite et constante, il faudrait peut-être recourir à la sensibilisation du public.

Les visiteurs doivent être pris en charge dès leur entrée dans le jardin.

«En plus des panneaux et écriteaux qui indiquent les règles à suivre, il faudrait que du personnel soit retenu pour accomplir la tâche de sensibilisation, en rappelant aux visiteurs oralement les règles à ne pas transgresser et les conduites à suivre», propose un visiteur.

Cet aspect de la gestion du jardin, qui a trait à la sensibilisation du public, s’avère non seulement indispensable, mais également salvatrice pour le jardin, qui a été, faut-il le rappeler, réhabilité à coups de milliards.

Cette merveille unique en son genre ne doit plus jamais sombrer dans la décrépitude et la disgrâce, comme ce fut le cas durant une certaine période. Le jardin a été sauvé in extremis de la disparition grâce aux efforts et au travail fourni par les amoureux de la nature, il doit par voie de conséquence être sauvegardé pour les générations futures.



NB/ Le titre de l'article a été enrichi par Akar Qacentina pour être plus explicite pour le lecteur

Kamel Benelkadi
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)