Algérie


Formation professionnelle : plus de 160 000 inscrits en prévision de la rentrée



Formation professionnelle : plus de 160 000 inscrits en prévision de la rentrée
ALGER - Le ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Mohamed Mebarki a fait part, lundi à Alger, de plus de 160.000 inscrits, en prévision de la rentrée de la session de février prévue dimanche prochain.
Invité du forum de la Radio nationale, M. Mebarki a qualifié d'"impressionnant" ce chiffre, soulignant qu'il est "en hausse" par rapport à la même période de l'année dernière.

En dépit de l'expiration du délai d'inscription à cette session le 16 février, le ministre a indiqué que "l'opération pourrait être prolongée durant la semaine en cours", appelant les jeunes demandeurs de formation à "saisir l'occasion afin de bénéficier d'une formation professionnelle pour acquérir les compétences nécessaires à même de leur faciliter l'accès au monde du travail".

L'opération de sélection et d'orientation, prévue du 17 au 19 février au niveau des établissements de formation est "extrêmement importante", a-t-il estimé, car elle permet aux jeunes demandeurs de formation de "choisir la spécialité qu'ils souhaitent, en vue de réduire les cas d'abandon durant toute la période de la formation".

Evoquant les efforts déployés par le secteur afin de mener à bien la prochaine rentrée, M. Mebarki a évoqué la mobilisation de moyens matériels et humains "importants" dont des structures et des équipements pédagogiques pour la prise en charge de toutes les demandes de formation, outre le recrutement de 2000 enseignants formateurs dans les nouvelles spécialités et l'ouverture de 600 nouveaux postes budgétaires destinés à l'encadrement de 40 nouveaux établissements de formation, qui viennent s'ajouter aux 1255 déjà opérationnels à travers le territoire national".

Par ailleurs, M. Mebarki a dit que le secteur se focalisait sur les mécanismes de développement du partenariat avec le secteur économique, en vue "d’améliorer et d’adapter la qualité de la formation aux exigences et besoins des entreprises économiques et au marché du travail de façon à permettre une meilleure identification des besoins en ressources humaines, à travers la signature de conventions à l’effet d’associer les entreprises économiques aux différents dispositifs du système de la formation professionnelle".

A ce titre, le ministre a indiqué que le secteur œuvrait à "la relance des projets de partenariat en cours en vue d’ériger certaines filières de formation en pôles d’excellence dans différents domaines, dont l’industrie automobile, l’énergie, l’électricité, et l’épuration des eaux, et ce avec plusieurs entreprises leaders en la matière".

Par ailleurs, M. Mebarki a fait état de la nouvelle organisation du cursus de l’enseignement professionnel, dans le cadre du décret exécutif de 2017 pour le rendre plus attractif, rappelant que l’enseignement professionnel était destiné aux élèves admis en cycle secondaire désirant s'inscrire dans les établissements de l’enseignement professionnel relevant du secteur.

Publié par l’APS le : Lundi, 18 Février 2019




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)