Djelfa - Revue de Presse


Formation professionnelle: la prospective, gage de garantie d’une main d’œuvre qualifiée

Formation professionnelle: la prospective, gage de garantie d’une main d’œuvre qualifiée
DJELFA - Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Dada Moussa Belkhir a affirmé, mardi à partir de Djelfa, que l’adoption d’une vision prospective est l’unique gage de garantie d’une main d’œuvre qualifiée pour différents secteurs.
"La vision prospective est seule garante ( pour le secteur) de la couverture des besoins du marché en main d’œuvre qualifiée pour différents secteurs d’activités( industrie, agriculture, tourisme) susceptibles de renforcer le développement", a soutenu Dada Moussa Belkhir, dans son allocution, durant une cérémonie de signature d’une convention cadre entre son secteur et la radio locale de Djelfa, dans le domaine de l’audio visuel.
Le ministre s’est rendu, à l’occasion, au CFPA "Layachi Abdelah" de la cité des 100 logements du chef-lieu de Djelfa, ayant fait l’objet d’une action de réhabilitation. Sur place, il a insisté sur le "rôle d’importance incombé aux CFPA dans la formation d’une main d’œuvre qualifiée dans différentes spécialités, garantes d’un métier d’avenir pour les jeunes", a-t-il assuré.
A l’Institut national de formation professionnelle "Lhadi Boudjemaà", de la cité Bahrara, Dada Moussa Belkhir a écouté les doléances d’un nombre de stagiaires spécialisés en topographie et énergie solaire. "Le secteur a été au diapason de la nouvelle orientation prise vers les métiers susceptibles de renforcer l’économie verte et développer les capacités du pays dans le domaine des énergies renouvelables", a-t-il souligné, citant pour preuve, la "mise à disposition d’équipements de qualité pour garantir une formation adaptée aux stagiaires, notamment dans les nouvelles technologies", a-t-il ajouté.
Sur place, le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels a procédé à la signature de conventions entre respectivement son secteur et le Centre d’enfouissement technique, la société d’équipements électroménagers "Savam", et la Caisse d’assurance chômage de la wilaya. Ces accords engagent les partenaires signataires à assurer un stage de formation appliquée aux stagiaires du secteur, a-t-on indiqué, sur place.
Selon l’exposé présenté au ministre sur le secteur local de la formation professionnelle, celui-ci compte 20 établissements, soit 13 CFPA, trois instituts nationaux et quatre annexes, d’une capacité d’accueil globale de plus de 5.200 stagiaires.
"Le secteur de la formation professionnelle à Djelfa est particulièrement axé sur des spécialités adaptées aux spécificités de la région et aux besoins des entreprises économiques locales, dans les domaines du bâtiment, des travaux publics, mécanique, hôtellerie et tourisme, agriculture, ressources en eau, et industrie du cuir, entre autres", a expliqué, à l’occasion, le directeur du secteur, Bouzar Mohamed.
Il a fait part, en outre, de plus de 15.700 stagiaires accueillis, à travers les établissements du secteur dans la wilaya, au titre de la nouvelle session professionnelle de septembre dernier, contre plus de 4.600 stagiaires diplômés enregistrés.
Le secteur a, également, enregistré la signature d’une vingtaine de conventions durant le premier semestre 2019, pour la formation et mise à niveau de 630 travailleurs, a indiqué le même responsable.
L’opportunité a donné lieu à la tenue d’une réunion élargie aux cadres et employés du secteur et au comité de participation, durant laquelle Dada Moussa Belkhir a écouté un exposé des préoccupations et doléances liées, entre autres, aux promotions des employés, à la réduction du volume horaire du travail des enseignants, et à l’extension du réseau structurel du secteur.
Le ministre s’est, également, rendu sur le chantier du projet de l’institut national spécialisé du pôle urbain "Houari Boumedienne", dont les travaux sont actuellement estimés à 85%. Il a insisté sur l’impératif de la livraison d’une partie du projet pour la rentrée de février prochain.
M.Dada Moussa Belkhir poursuivra sa visite dans la wilaya en se rendant sur le chantier du projet de l’institut national spécialisé, d’Ain Ouessara (100 km au Nord de Djelfa).
Publié par l’APS le : mardi, 29 octobre 2019

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)