Algérie - Revue de Presse


FOOTBALL BRITANNIQUE



El Kadhafi veut acheter Crystal Palace Il y a eu d?abord le milliardaire égyptien Mohamed Al Fayed, propriétaire des prestigieuses galeries Harrod?s à Londres et du Ritz à Paris, qui s?est payé le club londonien de Fulham. « J?en ferais le Manchester du sud de l?Angleterre », avait-il déclaré à la presse. Il a été suivi du magnat du pétrole russe Roman Abramovich, qui s?est littéralement emparé d?un autre club londonien, le Chelsea Football Club et qui ne rate jamais un match de ce club, de l?ouest de la capitale. Dernièrement, c?est le Premier ministre thaïlandais en personne qui a tenté, sans succès, d?acheter la majorité des parts de la légendaire équipe de Liverpool. Au suivant ! Eh bien, celui-ci n?est autre que ce que la presse anglo-saxonne avait surnommé « le chien fou de Tripoli », le guide de la révolution libyenne, Muammar El Kadhafi. En effet, le journal de centre-gauche The Guardian croit savoir, hier, que le maître de Tripoli espère accentuer la normalisation des relations avec la Grande-Bretagne de la manière la plus inconditionnelle qui soit : il veut tout simplement acheter un autre club londonien qui vient de rejoindre l?élite : Crystal Palace. Le dirigeant libyen, qui possède déjà 7,5% des parts de la Juventus de Turin, n?a encore fait aucune offre, mais a montré un intérêt certain pour le club du sud de Londres. Cité par The Guardian, le président de Crystal Palace, Simon Jordan, a déclaré : « J?ai été informé qu?El Kadhafi et son fils, Saâdi, sont intéressés par une acquisition du club. » Jordan a fait savoir qu?il n?y a eu aucune approche formelle, mais si celle-ci se présente, « je la prendrai en considération. Si elle est bénéfique au club, je l?étudierai », a-t-il expliqué. Jordan pense à vendre le club après l?avoir sauvé de la faillite il y a de cela quatre ans. Il estime qu?il n?y aurait aucun problème à ce que le dirigeant libyen vienne ériger sa tente à Selhurst Park, le terrain de Crystal Palace. « Si l?argent d?El Kadhafi pouvait faire progresser Crystal Palace et l?aider à jouer les premiers rôles et à être un club qui réussit, l?offre serait sérieusement étudiée », a indiqué Jordan. Il a déclaré que beaucoup de gens en Grande-Bretagne verraient d?un mauvais ?il une OPA kadhafienne sur Crystal Palace à cause des relations tendues entre les deux pays. Cependant, ces mêmes relations se sont nettement améliorées au cours des deux dernières années, surtout après le règlement de l?affaire de Lockerbie et la décision de Tripoli d?abandonner son programme de fabrication d?armes de destruction massive, dont Londres réclame la paternité. Pour le président de Crystal Palace, au sein duquel l?Algérien Rachid Harkouk avait évolué dans les années 1980, « beaucoup de gens ont dû grincer des dents en apprenant que Abramovich allait acheter Chelsea. Quoi que l?on dise de lui, le club a commencé à retrouver son lustre d?antan depuis qu?il est à sa tête. »




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)