Oran - Revue de Presse


FLN

Un émissaire pour réactiver le bureau d?Oran Un membre du comité national du FLN a séjourné jeudi dernier à Oran pour tenter d?installer discrètement une direction locale. « Eux (la direction nationale) voulaient faire vite, mais moi j?ai préféré temporiser, le temps de dialoguer avec toutes les parties en conflit, y compris les militants exclus », a déclaré hier Djelloul Brahma, ancien mouhafedh (démissionnaire) qui a préféré ne pas divulguer publiquement le nom de la personnalité dépêchée d?Alger (il s?agit en réalité de M. Mazouzi). Il s?est fixé un délai d?une dizaine de jours avant d?annoncer publiquement la future composante du bureau d?Oran qui comprend également, dit-on, Mahmoud Si Youcef qui était le représentant de M. Benflis au sein de la commission politique de wilaya de surveillance des élections. Ancien wali, celui-ci jouit d?un statut particulier au sein du parti contrairement aux militants pro-Benflis issus de la base qui, eux, refusent pour l?instant de revenir sur la scène. En état d?alerte, les groupuscules nés de la guerre interne et qui, pour certains, ont exprimé ouvertement leur hostilité à l?égard de M. Brahma, ne se laisseront pas convaincre facilement. Ils se sont déjà manifestés publiquement au début de la semaine dernière, un signe exprimant leur ferme intention de faire barrage à toute initiative à laquelle ils ne sont pas associés. Pour le moment, on s?attelle à repeindre les murs de la grande salle de conférences du siège, une opération qui ne gêne personne. Les bureaux demeurent, en revanche, fermés et il faudra apparemment un véritable coup de force pour les ouvrir.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)