Algérie - Revue de Presse


Flamaure

Quatre garçons dans le vent Ils sont quatre comme les Beatles, et frères comme les Bee Gees, et c?est sans doute le seul point commun qu?ils ont avec ces deux groupes. Ils s?appellent Omar, Rachid, Samir et Yahia et sont tous membres du groupe Flamaure. Un ensemble qui a déjà quelques années de scène et deux albums à son actif (Alylayla et l?Exilé). Flamaure se distingue des autres formations, de par son exigence et son esprit perfectionniste. Ses membres sont autodidactes et, peut-être inconsciemment, ils veulent prouver qu?ils sont aussi capables que les autres. Mais Flamaure n?a rien à envier aux autres. Au contraire ! Ils font partie d?une espèce rare : Ils composent leur propre musique, écrivent leurs textes et se produisent. Pas de reprises, tel est le mot d?ordre. Non pas qu?ils ne l?ont jamais fait, leur premier album était composé uniquement de vieilles chansons retravaillées, avec bien sûr cette touche « flamenco-mauresque » qu?ils aiment tant. A présent, ils sont grands, ils refusent la facilité. Il ne s?agit plus de reproduire ou de plagier. Il faut aussi pouvoir faire de la pure création. Rany djay (j?arrive), leur nouvel album va justement dans ce sens. Ce petit bijou de huit titres est une espèce de pot-pourri de musique douce et rythmée. Une mélodie métissée accompagnée de textes qui mêlent joie et tristesse. Le premier morceau de l?album, Lala, traite le douloureux et néanmoins banal thème de l?amour impossible entre une riche jeune femme et un pauvre homme. Le leitmotiv de la chanson Anaya djibi khaoui (ma poche est vide) est accompagné d?une triste mélodie où le rythme gnawi se conjugue à la flûte péruvienne. Un métissage inattendu mais réussi. Les autres morceaux parlent de drames sociaux ou autres maux de la société algérienne. « On ne se force pas, on est inspiré par ce qu?on voit. C?est une question de feeling », confie Omar. Le groupe est resté longtemps absent de la scène, non pas par manque d?inspiration mais simplement parce que ses membres ont opté pour « une évolution musicale ». Les quatre frères s?y sont voués corps et âme et Rany djay en est le résultat.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)