Algérie - Revue de Presse


Festivités sans espace



La ville de Constantine qui s?apprête à connaître une intense activité culturelle durant tout le mois d?avril, à l?occasion de la célébration de Youm El Ilm, vit depuis l?été 2005 un déficit en salles de spectacles difficile à gérer. Après avoir été détruite par un incendie en 2005, la salle Djamel Eddine Chanderli, du palais de la culture Malek Haddad, et qui demeure de loin, la plus importante en matière de capacité d?accueil, ne sera pas prête pour l?événement, en raison des travaux de rénovation toujours en cours et qui devront se poursuivre longtemps encore. L?autre salle de la maison de la culture Al Khalifa, dépourvue, quant à elle, des moyens techniques nécessaires pour les spectacles, reste encore dans un état de dégradation important, et attend toujours son tour pour bénéficier d?une opération de réhabilitation, maintes fois reportée, faute d?un financement conséquent. Hormis ces deux espaces, aucun lieu n?est en mesure d?abriter des activités d?une telle envergure. Le manque chronique dont souffre la ville en matière d?infrastructures culturelles dignes de ce nom, et qu?elle découvre à cette période de l?année, risquera de porter l?énorme charge sur le théâtre régional qui supporte à lui seul l?essentiel des activités pour cette saison. Malgré les efforts déployés par la direction pour assurer les meilleures conditions aux visiteurs, le TRC reste dans l?incapacité de faire face à une tension particulière et qui connaîtra son apogée lors du festival du malouf, prévu pour avril prochain. On se rappelle bien les marées humaines qui ont pris d?assaut l?opéra lors de la clôture de l?édition précédente, où un public nombreux est resté sur sa faim faute de places. Rappelons qu?en dehors des manifestations inscrites sur son calendrier, deux rendez-vous importants sont déjà programmés à l?opéra de la place du 1er Novembre, à commencer par le printemps théâtral prévu du 27 mars au 5 avril et qui sera suivi par le festival du malouf, dont le coup d?envoi sera donné le 13 avril pour durer jusqu?au 23 du même mois. Des festivités qui coïncideront aussi avec la célébration du mois du patrimoine, entre le 18 avril et le 18 mai. Une période qui connaît une hyperactivité des associations tous calibres confondus, lesquelles finiront par « hiberner » avec les premières chaleurs de l?été.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)