Algérie - Revue de Presse


FESTIVAL DE TIMGAD



Cheb Bilal top of the pop Timgad, acte 3. Il n?y a pas de « fumigènes » sans feu, cheb Bilel l?a bien prouvé. Le théâtre antique fut, le temps d?une soirée, totalement bouillante. Foule en délire et scènes de joie. L?enfant terrible du raï a mis tous ses talents ainsi que ceux de son groupe pour la cause. Le raï a son roi Khaled, son prince Mami, il a maintenant son général, car, crâne rasé, nuque épaisse et treillis conventionnel sont les caractéristiques de Bilel. Un général qui ne fait pas de politique. « Comme il a dit lui », « le jour où Bouteflika chantera Ouled Horma, je me lancerait en politique ». Le public aura droit au répertoire complet, de N?ti Omri, n?ti ma vie à Ouled Horma en passant par L?crédit habbesnah. Avant lui, c?est la star locale Nasreddine Horra, qui allumera la fosse aux lions avec sa Aouama (baigneuse), avec qui l?on se noierait volontiers dans un océan d?amour. Venu lui aussi de la région, cheb Arras porte bien son nom synonyme de raï sétifien orienté mariages. Avec son embonpoint jovial, cheb Arras a renoué avec les asticots qu?il affectionne tant dans sa chanson Koulini ya douda (mange-moi ver de terre), un titre gai malgré son intitulé macabre. Alors que les présents attendaient cheb Taliani Joséphine, pour allumer l?étincelle qui devait porter Bilel au firmament, c?est le jeune cheb Akil aux allures de Sean Penn qui ficela l?affaire avec sa voix entraînante et limpide, un régal pour le public qui s?en est donné à c?ur joie. L?amoureux de Joséphine, lui, on nous le promet pour aujourd?hui.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)