Alger - Revue de Presse


Femmes recluses dans leur handicap



En l?absence de statistiques officielles, le nombre réel des femmes souffrant d?un handicap reste inconnu. Selon les chiffres avancés par des associations activant sur le terrain, ces femmes représentent 54% de la population concernée, laquelle est estimée à plus de trois millions de personnes à l?échelle nationale. Une frange qui vit dans l?ombre et souffre doublement de l?infirmité. Pour la première fois, l?association Ibtissama des personnes handicapées tente d?ouvrir les débats à l?occasion d?une rencontre organisée hier au centre culturel Benbadis, avec pour thème « Femmes et handicaps ». « Nous avons cherché à regrouper des spécialistes et des universitaires pour lever le voile sur les entraves et les tabous qui ont toujours marqué le handicap de la femme, faisant d?elle un être de second ordre au point où cette dernière n?arrive pas à jouir pleinement d?un simple droit à une vie normale », explique Lotfi Bouallegue, président de l?association Ibtissama. Ce dernier relèvera qu?en dépit du nombre important de cette catégorie, la question des femmes handicapées n?a pas été sérieusement débattue en public. Il dira aussi : « Des filles souffrant d?un handicap sont considérées comme une tare pour la famille. Elles ne peuvent aspirer à avoir une vie conjugale ordinaire, contrairement aux hommes handicapés. Ainsi, une femme handicapée se trouve doublement pénalisée. » La rencontre a permis d?aborder, grâce aux interventions des psychologues, éducateurs et autres conseillers auprès des institutions étatiques, l?influence du handicap sur la femme et les moyens à lui assurer pour surmonter les barrières psychologique et sociale afin de mieux s?intégrer dans son milieu, surtout que les femmes ayant pu défier leur condition sont assez nombreuses. L?on peut citer l?exemple de Nora Khaldi qui a exercé en tant que médecin malgré un lourd handicap physique, et Nadia Chettouh, non-voyante, qui a enseigné des années durant à l?école des non-voyants d?El Achour, à Alger, avant de prendre sa retraite, sans omettre le cas de Nadia Medjmedj qui a pu se hisser à plusieurs reprises au rang de championne olympique et championne du monde en athlétisme.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)