Algérie - Revue de Presse


Fédération algérienne de football



Bientôt un conseil technique Les structures techniques de la Fédération algérienne de football (FAF) vont connaître de sensibles changements, induis bien sûr par la lourde défaite (0-3) concédée par les Verts face au Gabon. Le retour de Ali Fergani à la tête de la sélection, en remplacement de Robert Waseige, n?est que le premier acte d?un vaste changement qui touchera tous les niveaux de la hiérarchie technique. Dans les prochains jours, il sera suivi de la promotion de Meziane Ighil au poste de directeur technique national en remplacement de Rabah Saâdane, parti au Yémen. Ali Fergani et Meziane Ighil sont deux hommes que lie une solide amitié qui date des années 1970 lorsqu?ils étaient joueurs (cadet-junior) au NAHD, sous les ordres de Amar Boudissa. Ali Fergani et Meziane Ighil ont eu le privilège et l?honneur de diriger la sélection nationale durant deux périodes de la longue traversée du désert du football algérien. A ce niveau de la responsabilité, ils ont connu le même destin c?est-à-dire le renvoi, en 1994 pour Ighil et en 1996 pour Fergani à l?issue, pour le premier, de la disqualification des Verts de la CAN 1994 (affaire Karouf), et de l?élimination de la Coupe du monde 1998 devant le Kenya au tour préliminaire pour le second. Meziane Ighil est ensuite revenu à la tête des Verts pour les quitter une seconde fois après une défaite (0-1) face à la Tunisie. Ali Fergani, à son tour, revient comme patron de sélection nationale pour la seconde fois de sa carrière d?entraîneur. Les changements intervenus au niveau de la sélection nationale (Ali Fergani) et de la direction technique nationale (DTN) (Meziane Ighil) seront suivis de la mise sur pied dans les prochains jours d?une structure (conseil technique) qui regroupera un nombre appréciable de figures emblématiques du football algérien. D?anciens joueurs et entraîneurs, dont la notoriété a dépassé les frontières du pays, seront associés dans un genre de conseil technique qui aura pour mission de venir en aide à la DTN et au staff technique national dans des domaines précis et ciblés (scooting en Algérie et à l?étranger). Par ailleur, Azzedine Aït Djoudi fera-t-il partie du prochain staff que le nouveau sélectionneur national Ali Fergani mettra sur pied après la rencontre Rwanda-Algérie, le 9 octobre 2004 ? Interrogé sur la question, l?intéressé n?a pas souhaité se prononcer en déclarant : « Il est prématuré d?évoquer le sujet, puisque Ali Fergani vient tout juste de prendre ses fonctions. Il faut lui laisser le temps de préparer la prochaine sortie à Kigali et de choisir les hommes qui travaillent à se côtés. » Toutes les compétences reconnues ici et ailleurs devraient être sollicitées dans ce qui s?apparente à un collège technique élargi aux techniciens du football. Les noms de Belloumi et Tasfaout, par exemple, sont cités, ils ne seront pas les seuls. Toutes les régions du pays seront couvertes par des hommes qui ont servi le football algérien. Même chose pour l?étranger où l?Algérie compte de nombreux entraîneurs de renom qui peuvent prospecter au niveau des jeunes joueurs susceptibles de renforcer les sélections nationales (toutes catégories). Au sujet du staff technique, le nouveau sélectionneur, Ali Fergani, arrêtera la composition du staff technique après la rencontre Rwanda-Algérie le 9 octobre prochain. Rappelons que le contrat de Rachid Cheradi arrive à terme à la fin du mois d?octobre. Lors de la discussion qui a précédé sa nomination à la tête des Vert, Ali Fergani a abordé avec le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, certaines questions liées à sa fonction et ce à quoi, le président lui a répondu : « Tu prends les joueurs que tu veux. Il n?y a aucun interdit. Tout ce que la FAF peut mettre à ta disposition, tu l?auras. » La situation se décantera vers le 4 octobre au retour de Mohamed Raouraoua de Libreville où il est allé présider pour le compte de la FIFA l?assemblée générale de la fédération gabonaise.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)