Algérie - Revue de Presse


Faux calcul

Le monde entier est secoué par les deux événements majeurs, intervenus simultanément, que sont la réélection de George Bush et le coma de Yasser Arafat : déjà fortement ébranlé, l?ordre international est appelé à subir de nouvelles secousses aux terribles retombées, notamment dans la zone ultrasensible du Proche-Orient. Nul ne se fait d?illusions sur les intentions de l?équipe guerrière reconduite à Washington pour quatre nouvelles années. Persuadée d?être dans la « voie divine », celle-ci se soucie peu de la profonde fracture qu?elle a causée à l?Amérique comme des confusions et des troubles qu?elle a semés dans l?esprit des habitants. Ivre de conquêtes et de gloire, le groupe d?ultraconservateurs, plus que jamais attaché à sa doctrine de base du « refaçonnage du monde » par la « guerre préventive », est mû par l?obsession unique de détruire ce qu?il a qualifié « d?axe du mal » et cela au moment de l?invasion de l?Irak. Des pays tels que la Corée du Nord, l?Iran, la Syrie sont en première ligne, avec eux les Palestiniens. L?idée qui assimile ces derniers aux terroristes d?Al Qaîda est puissamment prise en charge par les clans pro-israéliens qui, de tout temps, ont pris en otage les institutions américaines et trouvé dans l?Administration Bush une écoute rarement égalée. Les crimes d?Ariel Sharon en Palestine occupée n?arrêtent pas d?être couverts et justifiés ; les quelques initiatives diplomatiques américaines enregistrées ces dernières années ont eu pour principale fonction de servir de soutien ou d?appoint aux stratégies israéliennes. Au prétexte qu?elle va être fragilisée par la disparition de son leader charismatique, le tandem Bush-Sharon va être tenté de mettre un terme définitif à la résistance palestinienne. Un faux calcul, car les deux chefs d?Etat sous-estiment l?héritage de Yasser Arafat à son peuple : la lutte sans merci, sans concession, quel qu?en soit le prix. La mort du président de l?Autorité palestinienne n?entraînera ni rivalités, ni guerre des chefs, ni désunion des rangs. Tout au contraire, elle va galvaniser les Palestiniens, à l?image de l?invasion de l?Irak qui a uni les rangs des Irakiens face aux envahisseurs et aux occupants.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)