Annaba - Revue de Presse


FAF

STADE DU 19 JUIN La FAF abandonne sa quote-part des recettes La domiciliation des futures rencontres officielles de la sélection nationale à Annaba risque-t-elle d?être remise en cause après toutes les péripéties qui ont entouré la rencontre Algérie-Gabon ? C?est possible, si tout ne rentre pas dans l?ordre dans les meilleurs délais, comme le précise une source proche du bureau fédéral : « On ne comprend pas pourquoi la FAF est mise en cause (voir El Watan de dimanche) dans un problème qui n?est pas le sien. L?opinion doit savoir que la FAF s?est désistée d?une recette de quatre millions de dinars au profit de la direction du stade du 19 Mai à charge, pour cette dernière, de réunir toutes les conditions matérielles permettant à la sélection d?évoluer dans les meilleures conditions. » Selon notre interlocuteur, « la fédération n?a pas pris un dinars de la recette du match Algérie-Jordanie, sans compter la quote-part qui lui revient de droit lors des rencontres de championnat ». Pour la rencontre d?hier soir, la fédération a proposé que les billets d?entrée soient cédés à 50 DA. Elle n?a pas été suivie par les organisateurs qui ont fixé le droit d?accès à 100 DA. La FAF a fait savoir qu?elle ne prendrait pas un sou de la recette du match Algérie-Gabon, souhaitant au passage que cet argent serve à l?entretien des installations de l?infrastructure. Hier, dans la matinée, des dirigeants fédéraux, à leur tête le président de la FAF Mohamed Raouraoua, se sont déplacés au stade du 19 Mai pour s?enquérir de l?état de la pelouse qui, semble-t-il, a donné quelques soucis au sélectionneur Robert Waseige. Ce dernier a fait remarquer le niveau, un peu élevé, de la pelouse et a demandé à ce qu?elle soit taillée d?au moins un centimètre afin de permettre aux joueurs d?y évoluer plus facilement. La tondeuse à gazon devait faire son ?uvre dans l?après-midi à la satisfaction du sélectionneur qui a remarqué, durant les séances d?entraînement, qu?elle handicape ses joueurs et la circulation du ballon.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)