Oran - Revue de Presse


Exportations hors hydrocarbures

Cap sur l?Afrique Les neuf premiers mois de l?année 2004 ne diffèrent pas de ceux de l?année précédente en matière d?opérations d?exportations hors hydrocarbures à partir du port d?Oran. Le montant total des exportations frôle les 16 millions de dollars et les 3 millions d?euros. En comparaison avec les statistiques établies en 2002, le montant de ce début d?année est supérieur aux années précédentes. Certes, celui-ci a augmenté mais la nature des exportations en matière de produits et de destinations est pratiquement la même. Les pays de l?Europe importent de plus de l?Algérie, mais cela se limite aux mêmes produits qu?il y trois ou quatre ans : de la matière première. Ce sont toujours la ferraille, les peaux d?ovins et de bovins et l?azote en vrac qui intéressent les pays d?Europe, à l?exemple de la France, l?Espagne, l?Italie, la Belgique, l?Allemagne et la Turquie. Les produits finis commencent à atterrir dans ces pays mais d?une manière très timide. La France a importé, par exemple, en février 2004, des meubles orientaux et du fromage, en mai de la même année du savon de toilette, en septembre des tapis et de la lessive... L?Espagne, c?est le poisson frais et congelé qui l?intéresse. Des opérations de ce genre ont été effectuées en mars et avril 2004 pour un montant total d?environ 150 000 euros. La Belgique importe également du poisson frais de l?Algérie. Quant aux autres pays d?Europe, tels la Turquie, la Hollande et la Tchéquie, ils importent toujours de l?azote en vrac, des déchets de ferraille et des peaux d?ovins et de bovins. Les pays d?Afrique, dont le Maroc, la Tunisie, l?Egypte ou encore le Cameroun et la Libye, sont intéressés par les produits finis : dattes, produits en plastique, fromage, lessive, pâtes et couscous. La majorité de ces transactions s?effectuent lors de foires internationales. Le Liban est l?un des pays avec qui l?Algérie a repris les exportations hors hydrocarbures et ce, depuis le début de l?année.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)