Algérie - Télécommunication


Évolution du portable, A pas de géant

Nés dans les années 1950 aux Etats-Unis, les premiers réseaux de la téléphonie mobile nécessitaient l’allocation d’une fréquence par commnunication et les secteurs géographiques étaient larges, donc peu d’abonnés par unité de surface.

Par la suite, les réseaux cellulaires ont permis un usage plus rationnel des fréquences, augmentant ainsi de façon considérable les capacités des réseaux. Avec l’augmentation de ces derniers, le boom technologique a deferlé sur les portables qui, outre la communication téléphonique classique, a développé d’autres fonctionnalités telles que l’envoi de textes courts (SMS). Depuis plus d’une décennie, ce petit gadget a eu un effet boule de neige, passant d’un design terne à la limite de la mocheté dépourvue de couleurs et d’interactivité à de beaux et attirants appareils qui ravivent plus d’un. Il a vu un nouvel élément s’ajouter qui est devenu, par la force des choses, incontournable dans un téléphone : la photographie ou la vidéo numérique. Qui donc croyait à sa survie dans un si petit boîtier ? Au-delà de tous les dires, ce qui était hier juste un accessoire pour épater et attirer les consommateurs, peut faire, aujourd’hui, de la vidéo, oui de la vidéo et à une haute résolution. Vous pouvez filmer en toutes occasions, plus besoin de demander au copain son camescope que son père a acheté en revenant du hadj. Plus la peine de traîner un caméscope aussi petit soit-il, pour les sorties improvisées. Avec un simple photophone le monde de la réalisation s’ouvre aux utilsateurs lambda. Du médiocre au chef-d’œuvre, la vidéo du portable grignote des échelons et de ce fait sa place à tel point que des festivals de la Short movies ou Pocket-films, consacrés aux films réalisés avec des téléphones mobiles et diffusés sur grand écran, s’organisent çà et là, avec un jury composé de professionnels du cinéma, ce qui démontre l’importance donnée à de telles manifestations à travers le monde. Une histoire de pixels Au tout début, les constructeurs n’offraient pas une bonne résolution, les utilisateurs se contentaient à une époque proche des quelque 9600 pixels dans une résoltution qui ne dépassaient pas les 205x165. On n’en est plus là aujourd’hui. Les pixels se comptent par centaines de milliers, mieux encore, certains fabricants poussent plus loin ce qui était au début qu’un simple accessoire, histoire de narguer et de défier les géants de l’imagerie qui voient déjà en ce petit appareil un danger constant pour leur industrie. Les pixels ne se comptent plus et la résolution n’a plus besoin de publicité. Par exemple, Samsung a lancé mardi dernier un appareil avec 10 mégapixels. Le B600 est plus fin de 6 mm et plus léger de 10 g que son prédécesseur à 7 mégapixels. Compatible Bluetooth, il peut transmettre ses clichés vers une imprimante ou d’autres appareils Bluetooth, doté d’un écran de choix de 2.2" QVGA TFT LCD et d’un affichage de 16 millions de couleurs. Nokia, pour sa part, avec son dernier venu, le N95, propose un appareil photo d’une capacité 5 mégapixels et un bloc optique Carl Zeiss offrant 16 millions de couleurs et une vidéo au format DVD sans oublier son écran 2.6” QVGA. Eh oui, le DVD saute au poratble. Après l’avènement du Blu-ray et du HD-DVD sur le marché, le DVD voit son avenir plus prospère sur les plateformes des mobiles. Sur ce terrain, il n’est pas le seul, Samsung, Sony-Ericsson, Motorola ainsi que LG en font leur priorité. Pour mieux se mettre dans le bain de la vidéographie sur mobile, un tour sur YouTube, le numéro 1 mondial de l’hébergement vidéo, fera découvrir aux novices l’ampleur du phénomène et donnera aux plus acidus un bon nombre d’idées de réalisation de leurs futurs films. La question à poser est : A quand un councours national de Pocket-films ?

 






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)