Algérie - Revue de Presse


ENVIRONNEMENT

Le satellite au secours de l?écologie Le ministère de l?Aménagement du territoire et de l?Environnement et l?Agence spatiale algérienne (ASAL) viennent de conclure quatre contrats qui constituent les premières actions concrètes de la convention de coopération signée entre les deux parties le 18 janvier dernier. Cette convention a pour finalité de permettre aux autorités publiques une meilleure maîtrise du territoire et des ressources naturelles nationales, des éléments qui sont loin d?être décrits en totalité dans une cartographie actualisée. Grâce aux techniques spatiales, l?Algérie pourra désormais avoir des informations essentielles pour gérer les ressources naturelles, mieux comprendre la nature des risques majeurs et en atténuer les incidences, surveiller l?état de l?environnement et élucider d?importantes questions environnementales comme les changements climatiques, la déforestation, la désertification, les pollutions atmosphérique et marine. Le premier contrat signé entre l?Agence spatiale algérienne et l?Agence nationale d?aménagement du territoire porte sur la contribution des produits spatiaux de l?ASAL à l?élaboration de l?état des lieux du territoire national et sur l?assistance technique et la formation des ressources humaines. Le deuxième contrat concerne le Centre de développement des ressources biologiques et porte sur l?utilisation et l?exploitation des produits fournis par l?ASAL pour des thématiques liées à l?occupation du sol, au suivi de la dynamique de la végétation, au suivi des processus de dégradation des sols et de désertification, à la cartographie et au suivi des aires protégées et des zones humides, au suivi des risques naturels ou le suivi de la dynamique des écosystèmes. Le troisième contrat concerne le Commissariat national du littoral et porte sur le diagnostic du littoral, la mise en place d?une base de données pour la surveillance du littoral, la mise à jour du cadastre du littoral, la protection, la valorisation et l?aménagement du littoral. Enfin, le quatrième contrat concerne l?Observatoire national du développement durable et de l?environnement et porte sur la mise en place des outils spatiaux (données et traitement d?images) et le suivi de l?écosystème.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)