Annaba - Revue de Presse


ENVIRONNEMENT À ANNABA

Les concessions forestières réglementées Plusieurs décisions de concession d?exploitation de parcelle de forêt ont été annulées par la nouvelle direction de l?exécutif de la wilaya de Annaba.Accordées par le précédent directeur des forêts, ces concessions avaient fait réagir de nombreux responsables et élus vu l?impact négatif que générerait une déforestation de l?environnement. Cette affaire que l?on a tenté de ne pas ébruiter, car impliquant certains prétendus notables, est depuis plusieurs jours le sujet de discussion privilégié de l?opinion publique locale, notamment celle des communes boisées de Seraïdi et Chetaïbi. Elle est également à l?origine de la remise au devant de l?actualité locale du dossier de mise en valeur du lac Fezzara et du scandale financier qui en a résulté. Le secteur des forêts, qui représente 52 % de la superficie de la wilaya de Annaba, attire les convoitises de vrais et faux industriels. Ces derniers sont intéressés par l?exploitation annuelle des 5000 q de liège, dont plus de 70% sont destinés à l?exportation car très sollicités par les producteurs occidentaux de vins et de champagne. « Notre liège est l?un des meilleurs au monde. Il est qualifié par les spécialistes en la matière d?or rouge. 70 à 80 % de la production de notre liège sont destinés à la bouchonnerie très sollicité par les producteurs occidentaux des grands vins », a précisé Amar H. ancien producteur de liège. Intéressés également par les importantes quantités de plantes médicinales destinées également à l?exportation. C?est pourquoi, beaucoup d?entre eux suivent de près le projet appelé à être concrétisé en 2005 portant valorisation des forêts de chêne-liège, la plantation de 1120 ha appelés à former une ceinture naturelle, la réalisation de 10 km de sentier et de 2 unités de points d?eau ainsi que l?aménagement de 2 autres. Tous ces atouts ont attisé ces convoitises et ont été à l?origine du scandale des concessions octroyées par l?ancien directeur des forêts. Là ne s?arrêtent pas les acquis de la direction des forêts de la wilaya dont les services se sont enrichis en matériels et équipements scientifiques de traitement des bassins d?eau. Tout ce programme aurait été incomplet si les aspects de lutte contre les incendies de forêts n?avaient pas été abordés dans le dossier présenté par cet institution, pour une fois, véritablement offensive. Il faut dire que pour la première fois depuis l?indépendance, la direction des forêts n?a presque pas enregistré d?incendie durant l?été 2004. Outre la température clémente qui avait prévalu durant la période estivale, d?importants moyens de surveillance avaient été mobilisés pour la prise en charge très rapide de tout départ de feu et éviter toute mauvaise surprise. Les 1000 ha prévus pour recevoir des arbres fruitiers sur l?ensemble des communes montagneuses ou implantées à flan de montagne (Seraïdi, Aïn Barbar, Chetaïbi, Oued El Aneb, Berrahal) donneront un plus au développement économique de la région. D?autant qu?avec l?élargissement de l?opération de mise en valeur des terres forestières au profit des populations intéressées par le travail de la terre, le programme de relance économique pourrait entrer dans une autre phase active. C?est dans ce cadre que les autorités locales ont prévu des actions d?appui et d?aide aux populations rurales en fonction des spécificités de chaque localité. Une de ces actions consiste à, grâce à une couverture conséquente de l?alimentation électrique, faire sortir de l?enclavement et de l?isolement les communes concernées.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)