Sidi-Belabbès - Revue de Presse


entreprise de distribution des eaux ménagères

500 branchements illicites régularisés Le déploiement de brigades anti-fraude, ces dernières années, par l?entreprise de distribution des eaux ménagères (EPDEMIA) de Sidi Bel Abbès, pour juguler le phénomène de branchements illicites, semble avoir donné des résultats probants, note-t-on dans le bilan d?activité portant sur la période allant de 2001 à 2004. La constatation de nombreuses infractions, notamment après les heures ouvrables, ayant causé un préjudice financier certain à l?entreprise, a accéléré la mise en place d?un tel dispositif. A ce titre, signalons que la lutte contre les branchements illicites de 2001 à 2004 a fait ressortir plus de 500 infractions qui ont été détectées et régularisées par les brigades de l?EPDEMIA. La régularisation étant subordonnée à la réalisation d?un branchement conforme aux normes et pourvu de compteur, ainsi que du paiement d?un manque à gagner représentant le volume consommé sans être facturé, souligne t-on. L?on indique, à ce propos, que plusieurs affaires ont été portées devant les tribunaux pour les créances impayées. Par ailleurs, tout en optant pour une situation de créances égale à zéro (créances ramenées cette année à 24 milliards de cts), les services de l?EPDEMIA envisagent également d?éradiquer la facturation au forfait d?ici fin 2005. Aussi, l?exploitation récente d?un logiciel développé par les informaticiens de l?entreprise, le CATO, pour la prise en charge des doléances des abonnés et une intervention rapide sur les fuites, devra renforcer les capacités d?intervention des équipes de contrôle des réseaux à travers tous les secteurs de l?EPDEMIA et toute la wilaya, affirme-t-on.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)