Biskra



Enquêtes sur les dossiers de privatisation



Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre, Abdelkader Bengrina, s'est engagé, dimanche depuis Biskra, à la levée de toutes les contraintes à l'investissement agricole dans le Sud et à l'encouragement de la mise en valeur des terres.Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre, Abdelkader Bengrina, s'est engagé, dimanche depuis Biskra, à la levée de toutes les contraintes à l'investissement agricole dans le Sud et à l'encouragement de la mise en valeur des terres.
Lors d'un meeting populaire à la salle Atlas dans la ville de Biskra, M. Bengrina s'est dit conscient des problèmes dont souffrent les agriculteurs dans les régions du Sud du pays, notamment les entraves en matière de mise en valeur des terres et d'investissement dans l'agriculture, promettant d'oeuvrer, s'il était élu président de la République, à "la levée de toutes ces contraintes" et à "l'encouragement des jeunes à la mise en valeur des terres, en vue d'augmenter la production nationale des dattes, des fruits et légumes et, partant, réduire la dépendance à l'importation".
D'autre part, le candidat du Mouvement El Bina a indiqué, que "dans le domaine de l'investissement, il n y'a pas, pour lui, de différence à faire entre secteurs public et privé, ou entre Algérien et étranger". Evoquant la privatisation, le candidat Bengrina, qui a qualifié ce dossier de "grave", s'est engagé à "ouvrir des enquêtes sur tous les dossiers de privatisation depuis les années 90, à l'origine de la perte de milliers d'emplois, jusqu'au déclenchement du soulèvement populaire du 22 février, et ce pour récupérer les fonds dilapidés qui reviennent de droit à l'Etat et au peuple", a-t-il dit.
Lors d'un meeting populaire à la salle Atlas dans la ville de Biskra, M. Bengrina s'est dit conscient des problèmes dont souffrent les agriculteurs dans les régions du Sud du pays, notamment les entraves en matière de mise en valeur des terres et d'investissement dans l'agriculture, promettant d'oeuvrer, s'il était élu président de la République, à "la levée de toutes ces contraintes" et à "l'encouragement des jeunes à la mise en valeur des terres, en vue d'augmenter la production nationale des dattes, des fruits et légumes et, partant, réduire la dépendance à l'importation".
D'autre part, le candidat du Mouvement El Bina a indiqué, que "dans le domaine de l'investissement, il n y'a pas, pour lui, de différence à faire entre secteurs public et privé, ou entre Algérien et étranger". Evoquant la privatisation, le candidat Bengrina, qui a qualifié ce dossier de "grave", s'est engagé à "ouvrir des enquêtes sur tous les dossiers de privatisation depuis les années 90, à l'origine de la perte de milliers d'emplois, jusqu'au déclenchement du soulèvement populaire du 22 février, et ce pour récupérer les fonds dilapidés qui reviennent de droit à l'Etat et au peuple", a-t-il dit.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)