Béchar - Autres sites touristiques


Engouement pour le bain de sable à Béchar



Si les plages des villes côtières ont connu et connaissent encore un rush des vacanciers, ici, à Béchar et durant toute la saison d’été, c’est l’engouement pour le bain de sable qui semble privilégié, spécialement par une catégorie de citoyens à la recherche de guérison.

Depuis le mois de juillet dernier, c’est un flux considérable de curistes et amateurs de bain de sable qui est arrivé de toutes les régions de l’Ouest dans la petite oasis de Taghit, réveillée par cette arrivée inattendue et massive de « touristes » d’un autre genre. Le site magnifique de Taghit offre à ses visiteurs, en cette saison de grandes chaleurs, ses multiples dunes de sable fin et doré. Ils débarquent par autocars, voitures familiales principalement de Sidi Bel-Abbès, Tlemcen, Oran, Saïda, Mascara et de Tiaret pour effectuer des cures rhumatismales. Selon le P/APC de Taghit, contacté, ces visiteurs, arrivés par centaines, dépassent non seulement les capacités d’accueil de la petite localité aux infrastructures limitées mais aussi le nombre de touristes accueillis durant toute l’année. Durant certaines journées du mois de juillet, affirme le P/APC, la localité a accueilli plus de 800 personnes, mais ce chiffre commence à s’amenuiser pour attendre 200 visiteurs par jour en raison de l’approche de la fin de la saison estivale. Questionné sur cette pratique qui consiste à enfouir le corps entier sous le sable brûlant et le risque encouru notamment par les cardiaques et hypertendus, le premier responsable de la localité a reconnu que ce risque n’est pas écarté. Il a ajouté que des guides locaux, qui accompagnent les curistes, sont chargés de prodiguer des conseils et de veiller auprès de ceux qui sont généralement munis de certificats médicaux attestant la non présentation des affections telles l’hypertension artérielle ou des problèmes cardiaques. On nous a signalé, cependant, que des accidents mortels se sont produits dans le passé. Jusqu’ici, il n’existe aucune réglementation régissant cette pratique censée alléger les douleurs de ceux qui souffrent de rhumatisme articulaire.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)