Algérie - Revue de Presse


énergie

Nouvelle stratégie au Royaume-Uni Le gouvernement britannique a lancé sa première « stratégie énergétique internationale », signalant au passage l?importance des approvisionnements en gaz et pétrole de l?Algérie, à un moment où ses propres ressources dans la mer du Nord sont en nette régression. « Dans le domaine du gaz, les pays producteurs majeurs devraient essentiellement comprendre la Russie et les anciennes républiques soviétiques, l?Algérie, la Norvège, et probablement la Libye, l?Iran et d?autres pays de la région caspienne », a déclaré à ce propos le ministre des Affaires étrangères, Jack Straw, jeudi en rendant public le document sur la nouvelle stratégie en question. Cette même stratégie reprend à son compte les attentes en Europe que la production des pays de l?OPEP et des pays producteurs hors-Opep va augmenter, soulignant au passage que le « Moyen-Orient (qui pour l?Europe englobe l?Afrique du Nord) restera la plus grande région productrice et que sa part devrait augmenter ». Le document note que « la Commission européenne s?est engagée dans des discussions sur l?énergie avec la Russie, l?Algérie et l?Iran. Le Royaume-Uni a besoin de travailler en étroite collaboration avec la Commission et les pays membres et s?assurer que ces entretiens se soldent par un bénéfice mutuel maximum », ajoute le document. Pour sa part, Jack Straw a fait savoir que la sécurité énergétique de la Grande-Bretagne constitue l?une des huit priorités internationales qui avaient été identifiées en décembre dernier. « Nos besoins sans cesse croissants en matière d?énergie dans les prochaines décennies devraient être perçus dans un contexte en changement permanent ; celui d?une chute probable de notre production nationale, à un moment où les réserves de la mer du Nord ne cessent de baisser, » a-t-il dit. A ce propos, le ministre des Affaires étrangères britannique a indiqué qu?« il est certain que nous deviendrions des importateurs nets de gaz et de pétrole à partir de 2010 », ajoutant qu?« à partir de 2020, nous importerons probablement les trois quarts de nos besoins énergétiques primaires, et nous devrions nous adapter à cela ». Il a annoncé qu?il donnerait comme mission aux ambassadeurs britanniques qui occupent des « postes stratégiques » de prendre personnellement en charge l?application de la nouvelle stratégie énergétique et la réalisation de ses objectifs.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)