El-Oued



En soutien aux manifestants arrêtés: Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed

? Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), une personne, répondant au prénom de «Merouane», a été interpellée hier matin «devant le tribunal de Sidi M'hamed et transféré vers le commissariat du 5e de Bab El Oued». L'arrestation s'est déroulée lors d'un rassemblement en soutien à d'autres personnes arrêtées la veille, lors de la manifestation surprise en commémoration du 5 Octobre et répondant à des appels anonymes pour la reprise du Hirak. Toujours selon la page Facebook du CNLD, «environ 40 personnes dont 6 femmes» étaient «toujours dans des commissariats» de la capitale, «depuis leur arrestation, lundi 5 octobre, à la marche d'Alger». La même source donne des détails sur les personnes arrêtées lundi et la juridiction devant laquelle elles ont été transférées. Ainsi, ajoute le CNLD, «Hassan Mabtouche et Nazim Zaïdi (ont été) transférés au tribunal de Baïnem (Bab El Oued)». Figurent également «parmi les personnes arrêtées» lundi, les dénommés «Sofiane Benghouba (de Béni Ouartilene, Sétif)» et «Ouazene Menouar (détenu) est au commissariat de Bouzareah». Toujours à Alger, «Abdelwahab Lachi a été relâché vers 1h du matin (mardi 6 octobre, ndlr) avec un autre jeune», affirme le CNLD. Selon le Comité, «5 personnes étaient au commissariat de Beaulieu, El Harrach». «Ils ont gardé 3 la nuit : Hakim Mouhoubi dit Hakim Tiroual, Ouhachfoune Merouani de Tizi Ouzou et un certain Merouani de Gouraïa wilaya de Tipaza». A Béjaïa, le CNLD a informé que la «comparution immédiate de Yanis Adjlia» devait se dérouler hier pour «attroupement non armé, incitation à attroupement non armé et exposition au danger de la vie et l'intégrité physique d'autrui». Figurant «parmi les personnes arrêtées le 5 octobre à Annaba», la dénommée «Yasmine Khalfa (devait être) présentée (hier) devant le procureur du tribunal d'Annaba», affirme encore le CNLD, précisant qu'un certain «Lotfi Gouasmia a été convoqué par la police». Concernant les procès d'autres détenus du Hirak, le CNLD a rapporté hier que le jugement de «Amraoui Abderrahmane (2e affaire) est renvoyé à l'audience du 27 octobre alors qu'il était initialement programmé pour le 6 octobre». «Pour rappel, Amraoui Abderahmane est remis en libéré provisoire le 1er juillet avec programmation de son procès pour le 8 juillet, puis renvoyé au 22 juillet. Il a été condamné à un an de prison ferme, mardi 30 juin lors de son procès, après avoir été placé sous mandat de dépôt le 21 juin. Le verdict du procès en appel de Amraoui Abderahmane a été rendu public le 22 juillet : condamnation à 4 mois avec sursis (réduction de la peine de la première instance)», ajoute le CNLD.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)