Oran - Revue de Presse


EMPLOI Les Maghrébins restent fortement discriminés en France



Les employeurs français sont-ils racistes ? Depuis plusieurs années, lestémoignages se multiplient sur les discriminations subies régulièrement par lesétrangers et les Français d'origine étrangère à la recherche d'un emploi.Principales victimes: les Maghrébins.  Depuis les attentatsanti-américains du 11 septembre 2001, les discriminations à leur encontre ontmême fortement augmenté. Depuis ces événements, en effet, les musulmanssubissent de fortes discriminations dans les pays occidentaux, y compris enFrance, même si ce pays s'est souvent opposé aux initiatives américaines enmatière de « lutte contre le terrorisme ».  Hier, une enquête du Bureauinternational du travail (BIT), réalisée en coopération avec le ministèrefrançais du Travail, est venu confirmer cette situation: un employeur français préfère,quatre fois sur cinq, embaucher un candidat « d'origine hexagonale ancienne »plutôt que son collègue d'origine maghrébine ou noire africaine. Quand les employeurs ont lechoix, à compétences égales des candidats, près de quatre fois sur cinq (78,7%),ils favorisent le candidat de type européen. Comprendre: pour trouver untravail en France, il est préférable d'être blanc de peau avec des yeux clairset de porter un nom à consonance française, que d'avoir le teint basané ou noiravec un nom musulman ou africain. A diplômes et compétences égaux, lescandidats d'origine étrangère ont très peu de chances de décrocher un travailface à un candidat de type européen.  « Collectivement, les employeurstestés ont très nettement discriminé les candidats minoritaires (d'originemaghrébine ou noire africaine) et seulement 11% des employeurs ont respectétout au long du processus de recrutement une égalité de traitement entre lesdeux candidats », note le BIT.  Plus inquiétant: selon l'étude, «près de 90% de la discrimination globale est enregistrée avant même que lesemployeurs ne se soient donné la peine de recevoir les (candidats) en entrevue». Pour justifier leur refus de recevoir le candidat d'origine étrangère, lesemployeurs utilisent plusieurs formules: « le poste est déjà pourvu », «rappelez-moi en fin de semaine, on est quel jour ? ... On est vendredi... Euhoui, donc, rappelez-moi la semaine prochaine pour voir s'il y a du changement».  Le BIT souligne également « uneforme assez sournoise de discrimination » qui consiste à mettre en attente lecandidat discriminé: »Envoyez un CV», « rappelez » ou « on vous rappellera »,alors que le candidat européen reçoit une proposition d'entretien. Parfois, après un rendez-vous, ladiscrimination a quand même eu lieu: l'excuse invoquée souvent par certainsemployeurs consiste à faire croire au candidat que sa candidature est refuséecar il habite loin.  Résultat: aujourd'hui, lespopulations d'origine maghrébine sont les plus touchées par le chômage en France.En 2006, après les émeutes qui ont secoué les banlieues, plusieurs pistes ontété évoquées pour améliorer l'accès des jeunes d'origine maghrébine auxemplois. Parmi elles: le CV anonyme qui ne comporterait ni le nom ni l'adressede la personne, mais seulement ses références professionnels et scolaires. Maisfaute de consensus politique, le projet n'a finalement pas abouti...




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)