Oran - Revue de Presse


EMAAR, CARREFOUR... 4 à 6 milliards de dollars seront investis en 2007



L'Algérie compte capter cette année deuxfois plus d'investissements directs étrangers qu'en 2006. Le directeur généraldes investissements au ministère de la Participation et de la Promotion desinvestissements table sur 4 à 6 milliards de dollars d'investissements directsétrangers (IDE) en 2007, contre 3 milliards de dollars en 2006. « Nousattendons 4 à 6 milliards de dollars d'investissements directs en 2007 »,a-t-il dit sur les ondes de la Chaîne III.  M. Ben Hamdine a par ailleurs démenti des informations selonlesquelles le groupe immobilier émirati Emaar aurait renoncé à investir enAlgérie, pour protester contre les blocages bureaucratiques qu'il auraitrencontrés. « Officiellement, nous n'avons enregistré aucun retrait. Les chosess'établissent, leur société se crée. Nous travaillons pour la préparation de cequi lui est nécessaire en terrains. Des sites ont été identifiés », a dit M.Ben Hamdine sans plus de précisions.  Emaar a obtenu le feu vert d'Alger pour des investissementsévalués à 28 milliards de dollars en Algérie sur plusieurs années, avait révéléle 3 février dernier «Le Quotidien d'Oran», citant des «sources bancaires àParis». Le projet du groupe Emaar devra réaménager l'est d'Alger, avec destours, des centres commerciaux, des hôtels de luxe...  Pour réaliser ce projet gigantesque qui va changer complètementl'image de l'est d'Alger, Emaar va s'associer avec l'Etat algérien qui luifournira le foncier nécessaire. Le président d'Emaar, Mohammed Ben AliAl-Abbar, avait présenté en juillet 2006 au président Abdelaziz Bouteflika lesmaquettes de projets de restructuration urbaine d'Alger, portant notamment surle réaménagement et l'agrandissement de la gare centrale pour accueillir 80.000voyageurs par jour, la construction d'un hôtel, d'un centre commercial et detrois tours de bureaux. Un deuxième projet du groupe porte sur la constructionde marinas, d'hôtels de luxe, de bureaux et d'appartements de haut standing,ainsi que d'une «cité de la santé», sur le front de mer, face à la baied'Alger.  Les projets d'Emaar viendront compléter les investissements encours entrepris par le groupe privé Rahim, propriétaire du Hilton et dessupermarchés Carrefour. Ce groupe a déjà réalisé une tour de bureaux et lancéla construction d'un grand centre commercial avec le premier hypermarchéCarrefour de la capitale. Ces projets entrent dans le cadre d'un vasteprogramme lancé par le président Abdelaziz Bouteflika pour réaménager, selondes normes internationales, les quartiers de l'est d'Alger. L'électrificationen cours du réseau ferroviaire de la banlieue de la capitale, le tramway et lemétro vont révolutionner le transport urbain dans cette partie d'Alger. Emaarprévoit aussi la construction à Zéralda, à 25 km à l'ouest d'Alger, d'uncomplexe touristique comprenant des résidences de vacances, un hôtel de 500chambres, un golf et des centres commerciaux.  Le projet d'Emaar qui prévoit de réaliser un grand investissementtouristique de trois milliards de dollars à Marsat Ben M'hidi (extrême ouest),symbolise l'intérêt des capitaux arabes du Golfe pour l'Algérie. Selon nossources, plusieurs fonds d'investissement arabes du Golfe projettentd'importants investissements dans notre pays.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)