Algérie - Revue de Presse


El Harrach

Un moudjahid lésé Ramdhane Boussadi est un célèbre moudjahid à El Harrach pour avoir été, en compagnie de ses collègues, à l?origine de l?évasion du commandant Azzedine de la prison de Tablat, en 1956. Inculpé en 1957 par l?armée française pour complicité d?homicide volontaire et de connivence d?évasion, Boussadi a passé le reste de ses jours de lutte dans la prison de Tablat, puis à Serkadji jusqu?à l?indépendance de l?Algérie. Les séquelles de cette période infernale et les tortures qu?il a subies dans la prison coloniale l?ont réduit actuellement à un invalide à 85 %. Agé de 71 ans et père de 5 enfants, Boussadi habite dans son ancienne maison qui date de l?époque coloniale. Obtenant l?attestation de moudjahid dès 1967 et une pension trimestrielle, ce moudjahid se trouve toujours dans une situation précaire. A cet effet, il saisit l?occasion du 50e anniversaire du 1er Novembre pour interpeller la tutelle des Moudjahidine sur son cas désolant, qui nécessite une prise en charge convenable. Si Boussadi vit actuellement grâce à la simple pension de 28 000 DA pour une famille de 7 personnes, tous les autres moudjahidine ont pris leurs quotas des avantages réservés à cette catégorie. Certains ont pris des lots de terrain, d?autres des licences de taxi et d?autres encore des logements. « J?ai saisi le ministère des Moudjahidine trois fois sans qu?aucune suite soit donnée à mes lettres », avoue Boussadi avec regret. Il est temps, voire urgent que Djamal Ould Abbas se penche sur le cas de ces braves qui ont sacrifié de leur corps et âme pour que l?Algérie recouvre sa souveraineté. Il est indécent qu?un moudjahid se trouve dans l?incapacité d?avoir un logement, alors que de faux moudjahidine bénéficient de villas.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)