Alger - Revue de Presse


El Achour



des projets à l?arrêt Les souscripteurs au projet immobilier des 70 logements promotionnels, situé dans la commune d?El Achour (Oued Romaine) vivent dans l?inquiétude depuis plus de trois ans. Le projet, lancé par l?Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Dar El Beïda en 2001 et qui devait être finalisé 9 mois après, c?est-à-dire au mois de septembre, selon les termes des contrats établis, a pris des retards considérables et incompréhensifs. Les souscripteurs qui, pour la plupart d?entre eux ont versé la première tranche des 250 millions exigés, ne savent plus à quel saint se vouer ni vers quelle autorité se retourner. Le principal concerné, c?est-à-dire l?OPGI Dar El Beïda s?est confiné dans un silence radio inquiétant. Les responsables de ce promoteur public que nous avons tenté, à maintes reprises de joindre par téléphone n?ont pas donné signe de vie. D?ailleurs ce n?est pas la première fois que la direction de cet organisme refuse de répondre aux questions des journalistes et des souscripteurs. Un nombre considérable de projets confiés à cet organisme sont en arrêt. Le chiffre de 6000 logements non encore achevés pour la seule wilaya d?Alger est révélateur à plus d?un titre du travail effectué par cet OPGI : « Ce promoteur immobilier ne s?est même pas donné la peine de nous informer des détails concernant ces retards, de nous convoquer ou de prendre attache avec nous, ne serait-ce que par téléphone », se désole un souscripteur. Des promesses ont été données quant à la remise des clefs au mois de mars 2002, puis en décembre de la même année, puis encore une fois en 2003. Rien ne se fit et aucune suite « positive » n?est venue atténuer l?inquiétude des dizaines de familles. Constitué de plusieurs immeubles de type R 4 et finalisé à hauteur de plus de 80%, il ne reste au projet que les murs de cloisonnement, la finalisation des parties situées à l?intérieur des immeubles, ainsi que la viabilisation du site. 




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)