Algérie - Revue de Presse


EDUCATION



Vers le recyclage des enseignants Pour que la réforme du système scolaire aboutisse aux résultats escomptés, il est nécessaire de procéder au recyclage des enseignants. Ceux parmi eux qui n?ont pas leur bac seront amenés à passer cette épreuve et ceux qui ont déjà entamé des études universitaires pourront les terminer. C?est ce qu?a révélé, hier, le ministre de l?Education à l?ex-ITE de Ben Aknoun. Réunissant les directeurs de l?éducation des 48 wilayas du pays sur les préparatifs de la rentrée scolaire, Boubekeur Benbouzid expliquera que son ministère prendra les dispositions nécessaires pour inciter les enseignants à obtenir leur diplôme supérieur. Pour cela, le ministre se dit prêt à apporter tout type d?assistance qui puisse aider les enseignants à atteindre cet objectif. « Les inscriptions au bac seront à la charge du ministère de l?Education et les enseignants qui iront à l?université recevront tout notre soutien », précisera-t-il. Le recyclage du corps enseignant est une démarche, certes délicate, avouera Benbouzid, mais elle est indispensable dans l?étape actuelle. Pourquoi ? Parce que, toujours d?après le ministre, « on ne peut pas élever le niveau de l?enseignement dispensé à nos enfants sans, en même temps, élever celui de ceux qui les encadrent ». L?occasion servira également pour aborder le problème des enseignants vacataires qui font, en fait, partie des 300 000 travailleurs que tentera de défendre l?UGTA lors de la prochaine bipartite prévue pour cette fin de mois. Benbouzid indiquera que c?est un dossier global, mais en ce qui concerne son département ministériel, il rappellera qu?il a eu, l?année dernière, à régulariser 42 000 enseignants. D?ailleurs, révèlera-t-il, 4 000 postes budgétaires lui ont été accordés cette année et qui concernent principalement des postes destinés aux éducateurs sportifs des collèges (9e année moyenne) et lycées (3e année secondaire). Enfin, le ministre ne manquera pas de relever que, pour assurer une meilleure rentrée scolaire, « tous les syndicats, ou toute autre organisation, sont les bienvenus pour discuter des sujets qui touchent au secteur de l?éducation ».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)