Algérie - Revue de Presse


Éducation

Les indus occupants poursuivis De nombreux logements d?astreinte appartenant au secteur de l?éducation de la wilaya de Tizi Ouzou sont indûment occupés par les anciens fonctionnaires aujourd?hui à la retraite. Le directeur de l?éducation a révélé dernièrement lors de la session de l?APW que l?administration a intenté 23 procès contre les anciens employés de l?éducation. Dans son rapport sur le secteur de l?éducation, l?APW a relevé que de nombreux logements sont toujours occupés par des enseignants ayant quitté le secteur. Ces logements, faut-il le préciser, sont érigés à l?intérieur des établissements, mais ce sont plutôt les directeurs et l?encadrement administratif qui continuent à les occuper illégalement. Les élus de l?APW ont fait également remarquer que des travailleurs « démissionnaires du secteur et qui se trouvent à l?étranger gardent toujours les clefs de ces logements ». Les élus locaux ont indiqué que des cas de personnes étrangères au monde de l?éducation habitent dans ces logements destinés exclusivement au personnel de l?éducation. Dans les daïras de Tizi Ouzou, d?Azazga, des Ouacifs, de Boghni et de Aïn El Hammam, les cas sont nombreux, ont-ils en outre affirmé. Le directeur de l?éducation a indiqué que les poursuites judiciaires concernent les occupants de logements affectés aux lycées et aux collèges d?enseignement moyen et que les écoles primaires ne sont pas touchées par le phénomène. Le premier responsable du secteur a précisé que des enquêtes sont en cours. Mais, la conclusion est déjà faite : les indus occupants qui ont les capacités de se loger par leurs propres moyens seront délogés mais ce ne sera pas le cas pour ceux qui ne disposent pas réellement d?un toit.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)