Education, Près de 200.000 nouveaux bacheliers.



Education, Près de 200.000 nouveaux bacheliers.

Un taux de réussite de 51,15% à l’examen du baccalauréat de la session de juin 2006 et 224 candidats ayant obtenu leur bac avec mention très bien. Des résultats jamais enregistrés auparavant qui interviennent après la polémique sur les erreurs relevées dans les sujets du bac.

« Il n’y a pas eu d’erreur dans l’épreuve de mathématiques pour la filière scientifique. Il s’agissaient tout simplement d’une question incompréhensible qui a posé un petit problème pour quelques élèves qui ont mal compris la question ». C’est ce qu’a indiqué hier le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Khaldi Boubeker, lors d’une conférence de presse sur les résultats du bac, en précisant que « l’énoncé en lui-même ne comptait que pour un demi-point, sachant que l’ONEC avait pris la décision d’annuler la question puisqu’elle n’avait aucune incidence sur le reste de l’exercice ». Certains enseignants s’interrogent: « Pourquoi donc les deux points pour les candidats dans l’épreuve de mathématiques lors de la correction s’il n’y a pas eu d’erreur ? ».

A vrai dire, ce n’est pas cette « erreur minime », comme elle a été qualifiée par le directeur de l’ONEC, qui a dérangé les responsables du ministère de l’Education, mais c’est bien ceux qui ont relevé l’erreur. Les conférenciers ont tiré à boulets rouges sur les syndicats qui ont parlé d’erreur dans l’épreuve de mathématiques le même jour de l’épreuve. « Ce sont des personnes irresponsables, sinon comment peut-on parler d’erreur au cours de l’épreuve ? », s’interroge Khaldi, tout en ajoutant: « Ce groupuscule a tenté de déstabiliser le cours des examens, les candidats et leurs parents ».

Confiant, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale parle sans cesse, lors de la conférence de records, aussi bien du point de vue quantitatif que qualitatif, en rassurant les nouveaux bacheliers: « Il n’y aura pratiquement aucun problème au niveau des universités, ni de problème d’hébergement, ni un manque de places pédagogiques. Le ministère de l’Enseignement supérieur vous garantit un meilleur accueil cette année ».

Un fait marquant cette année, le nombre important de candidats ayant obtenu le baccalauréat avec mention très bien. Ils sont 224, dont 137 filles, alors qu’en 2000 ils n’étaient que 54 élèves à décrocher le bac avec mention très bien. Signalons en outre que l’élément féminin a encore une fois raflé la mise avec un taux de réussite de 65%.

Les conférenciers ont signalé en outre que la wilaya de Mascara a eu la part du lion avec 63,43% de réussite, suivie des wilayas de Tipaza, Skikda, Relizane, Constantine, puis Oran. M. Khaldi a précisé que la wilaya d’Alger a été classée à la 31ème place, avec 26 candidats ayant obtenu un bac avec mention très bien. Il ajoutera que les wilayas qui posent problème aujourd’hui sont Tamanrasset, Laghouat et Djelfa, d’où la nécessité d’étudier avec exactitude les besoins et les difficultés qui entravent l’amélioration des résultats dans ces wilayas.

Le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a, pour la première fois, donné les résultats du baccalauréat des écoles privées, qui est de 33,71%.

 384.550 candidats étaient inscrits pour la session 2006. 375.594 ont passé l’examen et 192.121 ont décroché cette année le bac, soit un taux de réussite de 51,15%. Cette année, le nombre des candidats libres ayant obtenu le bac est très élevé. Ils sont 21.449 nouveaux bacheliers sur les 102.819 ayant passé les épreuves.

Khaldi a expliqué cette réussite par la série de mesures initiées en matière d’évaluation, de suivi et de formation, la suppression du rachat, la responsabilisation des chefs d’établissement. Enfin, la meilleure moyenne pour cette session 2006 a été obtenue par un candidat de Constantine, qui a décroché son bac avec une moyenne de 17,66.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)