Guelma - Revue de Presse


édition

Un été sans juillet de Salah Guemriche Le 1er juillet 1962, le jour où l?Algérie entrait dans l?indépendance, Larbi entra dans le coma. » Larbi, collégien de 16 ans, est victime d?un attentat OAS. Lorsqu?il se réveille, trente-trois jours plus tard, il ouvre les yeux, sur une vision insolite, qui va le poursuivre toute sa vie. Une vie qui durera le temps du roman. Salah Guemriche écrit dans Un été sans juillet (éditions Le Cherche Midi) des pages douloureuses, mais aussi pleines d?humour, de dérision et de sensibilité. Un roman sans concession. L?auteur plante le décor : « Rapatriement à double sens : la ville se vidait de ses pieds-noirs, que des colonnes de familles entières, réfugiées en Tunisie ou regroupées dans les camps de sinistre mémoire, allaient remplacer, dans une confusion de fin du monde. Fin du monde. Une usurpation de droit venait supplanter l?usurpation de fait, cette imposture séculaire aux origines de tant de forfaits et d?injustices. Ici et là, l?arbitraire semblait avoir changé de camp. » Salah Guemriche, originaire de Guelma, est journaliste et écrivain algérien vivant en France depuis 1976. Il est l?auteur, entre autres ouvrages, de L?Ami algérien, récit avec Gérard Tobelem (Lattès, 2003) ; L?homme de la première phrase (Rivages/Noir, 2000) ; Un amour de Djihad (Balland, 1995).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)