Algérie - Revue de Presse


Droits de l?Homme



Le Maghreb toujours à la traîne Assassinats, répression et emprisonnement, la situation des défenseurs des droits de l?homme dans le monde demeure toujours critique. Selon le rapport annuel de l?Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l?homme, 1306 militants des droits de l?homme ont été victimes de répression en 2006 dans près de 90 pays dont l?Algérie. Une liste d?ailleurs « non exhaustive ». Ce rapport, publié hier et qui rentre dans le cadre du programme conjoint de la Fédération internationale des droits de l?homme (FIDH) et de l?Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a noté que l?année dernière est marquée par la multiplication des persécutions contre les défenseurs des droits de l?homme. De nombreux défenseurs, a précisé ce rapport, ont été assassinés, confirmant ainsi le renforcement au nom de la lutte antiterroriste des arsenaux législatifs restreignant les libertés. Ceci s?est passé, a souligné le même document, « dans des pays considérant les société civiles indépendantes comme une menace ». C?est en Irak, en Colombie et en Thaïlande qu?on a enregistré l?assassinat des défenseurs des droits de l?homme. « En 2006, Thabet Hussein Ali, dirigeant syndical irakien, Gregorio Izquierdo Meléndez, responsable d?une organisation colombienne de défense des droits fondamentaux, ou encore Thares Sodsri, défenseur du droit à l?environnement en Thaïlande, ont payé leur engagement de leur vie », lit-on dans le rapport. Pratiquement, selon toujours le même document, les défenseurs des droits de l?homme sont persécutés dans tous les coins de la planète. Que ce soit en Afrique, en Asie ou Amérique latine, les représentants des ONG de droits de l?homme « sont confrontés à des formes variées de répressions ». Pour l?observatoire en question, certains pays utilisent « la loi comme instrument de répression ». C?est le cas pour le Maghreb et le Moyen-Orient. « Des lois très répressives sur l?Etat d?urgence reste en vigueur (Algérie, Egypte, Syrie), d?autres ont adopté de nouvelles législations liberticides, mises en place au nom de la lutte contre le terrorisme (Bahreïn, Jordanie) », a indiqué le rapport. En Algérie, l?observatoire a relevé de nombreuses pressions sur les défenseurs des droits de l?homme et des syndicalistes. Il est évoqué des poursuites judiciaires engagées contre des membres de la LADDH et des syndicats autonomes. A l?image de l?Algérie, à des degrés encore plus critiques, des pays du Maghreb, en l?occurrence le Maroc, la Tunisie et la Libye, sont des pays où les défenseurs des droits de l?homme sont encore persécutés. Au Maroc, on a enregistré notamment la répression exercée contre des militants sahraouis. Alors qu?en Tunisie, les militants de la Ligue des droits de l?homme (LTDH) subissent continuellement des harcèlements.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)