Djelfa - Revue de Presse


Djelfa



Ghoul devant la cour d?appel aujourd?hui Le correspondant de presse, représentant régional de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l?homme et militant du Mouvement citoyen du Sud, comparaît aujourd?hui devant le président de la cour de Djelfa. Ce procès, qui a été reporté à deux reprises - la première demande du report a été formulée par son avocat et la seconde par la présidente de la cour invoquant l?étude du dossier -, concerne les 7 plaintes émanant des différents responsables de la wilaya suite à l?article signé par H. Ghoul et publié sous le titre « Combien de citoyens doivent s?immoler pour se faire entendre ? » par le quotidien El Djazaïr News dans son édition du 24 mai dernier ainsi que du communiqué de la LADDH repris par Le Matin. Le 4 juin, le journaliste sera condamné à 2 mois de prison ferme et à une amende de 60 000 DA. Le 9 juin, il a été condamné à 2 mois de prison ferme, à une amende de 10 000 DA et à 600 000 DA de dommages et intérêts dans le dossier relatif à l?entretien accordé au quotidien Le Soir d?Algérie sous le titre « Graves révélations du représentant de la LADDH de Djelfa ». Suite au procès en appel, la condamnation sera de 3 mois de prison ferme et 30 000 DA d?amende. Le 2 août, le parquet appliquera la procédure du flagrant délit qui nécessite la mise sous mandat de dépôt dans le dossier relatif à la lettre expédiée à partir de la maison d?arrêt à sa fille et qui a été publiée par la presse. Il sera condamné à 2 mois de prison ferme et à une amende de 2000 DA dans cette affaire par le président près le tribunal de Djelfa. H. Ghoul a été également entendu par le magistrat instructeur à propos de ses activités au sein du Mouvement citoyen du Sud, selon son avocat. Au total, il écopera de 7 mois de prison ferme et de plus de 900 000 DA d?amende pour outrage et diffamation.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)