Constantine - Revue de Presse


Dispositif antiacridien

Mis en place depuis plusieurs mois pour faire face au péril acridien considéré comme le fléau agricole le plus redoutable, le dispositif de surveillance et de lutte vient d?être renforcé par un certain nombre de mesures, notamment en faveur des communes d?El Khroub, de Ouled Rahmoune, de Benbadis, d?Ibn Ziad, et de Aïn Abid auxquelles les spécialistes du secteur phytosanitaire accordent un intérêt particulier. A cet égard, ils estiment qu?elles peuvent constituer des couloirs de passage pour le criquet pèlerin. Dès lors, affirme-t-on à la direction des services agricoles de la wilaya de Constantine, des actions préventives ont été prises au niveau de ces sources d?infestation probables pour contrecarrer l?entrée et la ponte des essaims. Quant aux autres communes jugées à moindre risque et considérant le fait que le risque zéro n?existe pas, un dispositif de surveillance a été mis en place dans chacune d?elles. Drivé par le wali en personne, le cadre organisationnel mis en place permet d?évaluer les actions entreprises au niveau des douze communes de la wilaya. Placées sous l?autorité directe des P/APC, des cellules, composées de représentants des différentes administrations et organisations professionnelles engagées dans cette lutte antiacridienne, ont été ainsi chargées d?appliquer sur le terrain l?ensemble du dispositif. Au plan logistique, on estime que les moyens d?intervention et de prospection mis en place répondent largement aux estimations faites par les spécialistes, à savoir la mobilisation de 6 camions-citernes, 10 véhicules légers tout-terrains pour les besoins de la prospection et le transport des agents d?intervention, l?identification de 5 camions tout-terrains dans la perspective de leur transformation en véhicules d?intervention, l?acquisition de plusieurs hectolitres d?insecticide de type EC, le recensement des pulvérisateurs et de pulseurs motorisés au niveau de la wilaya, etc.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)