Développement de la culture du caroubier à Annaba, Des Espagnols à Chetaïbi



Après avoir engagé les travaux de réhabilitation de la subéraie, les ouvertures de tranchées pare-feu sur 100 ha et la réalisation de plusieurs bassins versants dans le cadre d’une importante opération d’aménagement forestier en 2005, la direction des forêts de Annaba se prépare à d’autres opérations toutes aussi importantes.

Elle ne se suffit plus au développement des zones forestières avec des plantations fruitières (200 ha), forestière (139 ha), travaux sylvicoles (1815 ha), aménagement de pistes (120 km), construction et aménagement de points d’eau… Cette institution accorde une attention particulière à la sauvegarde de la faune et de la flore. C’est dans ce cadre qu’au titre de mesures préventives contre la grippe aviaire, elle a mis en place, ces derniers jours, des équipes spécialisées dans le suivi et le contrôle des oiseaux migrateurs. La période est propice avec le retour de ces oiseaux dans les zones humides de la région de Annaba, notamment le lac Fezzara qui s’étend sur une superficie de 6600 ha. « En collaboration avec les services agricoles, nous avons pris toutes les mesures pour éviter les mauvaises surprises avec le retour des oiseaux migrateurs. Tout est prêt pour prévenir toute éventualité d’apparition de foyers d’oiseaux atteints par la grippe aviaire », indique Saïd Bachtarzi, conservateur des forêts de la wilaya de Annaba. L’intervention de la direction des forêts ne s’est pas limitée à ce stade de développement et de prévention. L’exploitation judicieuse des surfaces forestières figure également dans son programme d’action 2006. Y est inclus le projet de reboisement d’arbres caroubiers dont le fruit à pulpe sucrée est destiné à l’usage médical et cosmétique. Pour s’assurer de la réussite du projet, un partenaire espagnol a été sollicité. De tous les sites visités courant mai dernier, celui de Chetaïbi a retenu l’attention des Ibériques. « Ce projet, à réaliser sur investissement direct, sera incessamment mis à exécution. Notre partenaire espagnol a retenu Chetaïbi où les conditions climatiques et végétales favorisent ce genre de culture », a précisé le directeur des forêts. Avec ses 53% de taux de reboisement (11% norme nationale) une importante couverture végétale et 75.424 ha concentrés dans le massif de l’Edough, Annaba représente à elle seule près de 20% de la superficie forestière nationale. Ce projet comme beaucoup d’autres sont prévus dans la stratégie mise en place par la direction générale de la conservation forestière pour la relance de l’activité forestière dans notre pays. Cette stratégie comporte des actions de protection des forêts à travers l’aménagement et le développement des zones forestières par le désenclavement et l’extension du patrimoine. Un deuxième programme porte sur la réalisation de projets de proximité de développement rural intégrés. C’est de là que tire sa substance celui de la wilaya au profit de 80 000 habitants des zones rurales. Ce projet a pour autre objectif le retour des populations dans les mechtas qu’elles avaient fuies durant la période du terrorisme. Les projets de proximité seraient bloqués, selon M. Bachtarzi, qui pointe un doigt accusateurs vers les instituions bancaires. « Les banques ne se sont pas montrées coopératives pour la mise sur pieds de ces projets intégrés. Ils sont destinés à encourager le retour dans les mechtas des populations rurales ayant fui le terrorisme. Le minimum est de mettre à leur disposition les conditions de vie nécessaires », a ajouté M. Bachtarzi. Ce responsable a, par ailleurs indiqué que durant l’été 2006, ses services ont enregistré 35 foyers à l’origine des l’incendies qui ont ravagé 408 ha dont 250 en forêts. En ce qui concerne le liège, jusqu’au 31 août dernier, 3000 q (100% des prévisions) ont été arrachés. « Cette année, il n’y a pas eu d’exploitation du liège par le privé. Les dossiers présentés à nos services par les exploitants étaient tous incomplets », a précisé le même responsable.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 15849
Posté par : khadija elhaddad
Profession : etudiante
Ville : tetouan
Pays : Maroc
Date : 13/06/2011
Message : Dabort je vous remercie de votre information et j aimrai plus d'information sur le caroubier s'il vous plais j'ai un these de licence