Algérie


Deux candidats en lice pour succéder à Ali Haddad



Deux chefs d'entreprise sont en lice pour succéder à Ali Haddad, actuellement en détention à la prison d'El-Harrach, qui a démissionné de la présidence du Forum des chefs d'entreprise (FCE) le 28 mars dernier. Le comité ad hoc chargé de la préparation de l'assemblée générale ordinaire élective de l'organisation patronale, qui s'est réuni le 17 mai dernier, a validé les candidatures de Mohamed Sami Agli et Hassen Khelifati.Le P-DG d'Alliance Assurances, Hassen Khelifati, a été le premier à annoncer sa candidature. Encouragé par de "nombreux" membres de l'organisation patronale, le P-DG d'Alliance Assurances a décidé de s'engager dans "la nécessaire ?uvre de redressement, voire de refondation du Forum des chefs d'entreprise". Dans sa lettre de candidature, M. Khelifati estime que sans une refondation, "le Forum continuerait à être un appareil au service d'un groupe d'intérêts". Sa candidature est accompagnée d'un programme de rupture. Pour M. Khelifati, "il est plus que temps de doter la communauté d'affaires d'une représentation catégorielle digne du rôle qu'elle est appelée à endosser dans l'économie nationale en reconstruction pour éloigner l'image exécrable qu'on voudrait lui coller et redresser son image d'honorabilité et de sérieux dont elle n'aurait jamais dû s'éloigner". Dans son programme de rupture, M. Khelifati propose un changement du mode de gouvernance, ainsi qu'une nouvelle organisation impliquant l'ensemble des membres. "Nous devons clairement afficher et assumer le caractère apolitique de notre organisation et mettre en avant le développement du pays et de son peuple", a-t-il précisé.
Le deuxième aspect de son engagement concerne les immenses défis économiques que le pays devra relever. "Il s'agit pour nous d'accompagner l'émergence et le développement d'une nouvelle élite entrepreneuriale et de nouveaux managers capables de relever les immenses défis qui nous attendent", a souligné le P-DG d'Alliance Assurances. Sami Agli indique, pour sa part, que sa candidature "est animée par une très forte conviction" qu'il faut adapter le mode de gouvernance de l'organisation patronale, "lequel contribuera à changer l'opinion au sein de notre pays face à l'entreprise en général et le FCE en particulier". M. Agli rappelle qu'il a été, d'abord, membre très actif au sein du FCE, puis membre fondateur du Jil FCE.
À l'installation des délégations des wilayas, Il a été élu délégué de Biskra. Au dernier renouvellement des instances du FCE, il est devenu vice-président en charge du BTPH. "Mon engagement est que notre seul et unique parti doit être celui de l'économie et tout autre enjeu partisan n'a pas sa place au sein de notre organisation ; chacun a ses propres convictions, mais elles devront être en dehors du FCE. La non-appartenance à un parti politique doit être, à partir de ce mandat, un engagement et une tradition dans la présidence du FCE", a souligné M. Agli qui dirige le groupe familial éponyme. Le plan d'action de Sami Agli s'articule autour de dix axes fondamentaux, entre autres la transformation du FCE, le redéploiement en régions, la priorité accordée aux TPE et PME.

Meziane Rabhi




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)