Alger - Revue de Presse


Des SMS pour lutter contre le terrorisme



Les forces de sécurité viennent d'opter pour un tout nouveau canal decommunication dans leur stratégie nationale de prévention et de sensibilisationen matière de lutte antiterroriste.  Des SMS pour sensibiliser lapopulation sur la nécessité d'une mobilisation générale, seule attitude à mêmede prémunir contre ce fléau qui ne cesse de menacer la sécurité des personneset des biens. L'idée est, certes, toute simple mais peut s'avérer fort efficace auregard des avantages d'accessibilité qu'offrent de nos jours les technologiesde l'information et de la télécommunication. Depuis quelques jours donc, lesabonnés de l'opérateur historique de la téléphonie mobile, Mobilis, reçoiventdes «textos» dans lesquels ils sont appelés à apporter leur contribution danscette lutte qui reste l'affaire de tous et pas uniquement des services de sécurité. En voici la teneur: «Cherscitoyens, nos frères souffrent des résidus des terroristes en fuite. Le devoirnous appelle à protéger leurs vies». Deux phrases qui ont le mérite d'aller àl'essentiel, avec en prime un numéro vert, le 15 90, qui est mis à ladisposition de ces abonnés pour leur permettre d'accomplir leur «devoir». Unnuméro facile à retenir et à composer, permettant un appel gratuit, quels quesoient l'heure ou l'endroit où l'on se trouve. Selon la chargée decommunication de Mobilis, l'opérateur historique a été saisi par l'Autorité derégulation de la poste et des télécommunications (ARPT) pour faciliter cettecampagne. Cette dernière, souligne la même source, devra concerner aussi bienles abonnés du prépayé que du postpayé.  Par ailleurs, et selon une sourcede l'Autorité de régulation, cette campagne a été initiée par l'Etat algérien,par le biais de l'ARPT. Elle ne concernera pas uniquement les abonnés del'opérateur public Mobilis, mais aussi ceux des deux autres opérateurs de téléphoniemobile en Algérie, en l'occurrence Djezzy et Nedjma, qui devront dans lesprochains jours recevoir des SMS similaires avec des numéros verts qui serontmis à leur disposition pour alerter les services de sécurité en cas de menaceterroriste, a-t-il affirmé. En optant pour la téléphoniemobile comme canal à leur campagne antiterroriste, les services de sécuritéespèrent en premier lieu toucher une population majoritairement active, dont leconcours peut s'avérer fort utile en matière de renseignement, un domaine quidemeure indispensable pour ce type de lutte. D'autre part, en ciblant lesabonnés de la téléphonie mobile, les initiateurs de cette campagne, dans unsoucis d'efficacité, inscrivent leur démarche dans une perspective visant àtoucher un maximum de personnes.  Le marché de la téléphonie mobileen Algérie représente aujourd'hui, selon les derniers chiffres communiqués parles trois opérateurs, un total de plus de 20 millions d'abonnés, soit les deuxtiers de la population globale du pays, d'où le grand intérêt d'une tellecampagne. Car, aucun moyen de communication, même pas les médias lourds, nepeut prétendre cibler autant de personnes d'une manière aussi efficace. Il est à rappeler, enfin, quel'Armée nationale populaire (ANP) avait lancé en début d'année une campagne desensibilisation en matière de lutte antiterroriste, dans laquelle elle avaitappelé la population, à travers des affiches placardées dans les rues, à semobiliser contre ce fléau. Des numéros verts ont été mis à la disposition descitoyens pour dénoncer toute personne et tout acte suspect qui pourraientmenacer la paix.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)