Algérie - Routes


Des projets pour relancer les routes

Le Conseil de gouvernement, réuni hier sous la présidence du chef de gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem, a entendu une communication du ministre des Travaux publics sur les grands projets du secteur.

Les projets engagés consistent à rattraper les retards cumulés par le parachèvement, la réalisation et le développement de réseaux structurants sur la base d’un programme à la mesure des besoins et des perspectives à moyen et long termes de la croissance soutenue de l’économie nationale, signale le communiqué du Conseil de gouvernement. Ainsi, la communication a porté sur plusieurs projets, notamment la réalisation de 927 km d’autoroutes à 2x3 voies, les études et réalisation de 2.400 km de rocades et voies express, la création nouvelle de 3.725 km de routes dans le cadre du désenclavement, le dédoublement et l’extension de capacité de 3.725 km de routes, ainsi que la réhabilitation et le renforcement de 14.479 km de routes.

La communication du ministre a également porté sur la réhabilitation et la construction de 266 ouvrages d’art, l’entretien et la remise à niveau de 9.364 km de routes nationales, la construction de 500 maisons cantonnières et la remise à niveau de 73.000 km de signalisation routière horizontale. Il est également prévu l’élimination de 197 points noirs (accidentogènes), la création de 15 parcs régionaux et leur équipement en matériels de travaux publics, la réalisation de 5 ports de pêche et l’aménagement et l’extension de capacités de 6 infrastructures de pêche, le confortement des jetées de 6 ports de commerce et la protection de 8 rivages. En outre, le communiqué signale les travaux de renforcement, d’adaptation et de nouvelles réalisations de 17 aérodromes. Dans ce cadre, tout le programme est accompagné de mesures et de normes de modernisation et de sécurité comparables à celles en vigueur au niveau international.

Par ailleurs, le ministre du Tourisme a présenté une communication relative à l’aménagement de sept zones d’expansion touristique. L’exposé présenté a permis d’identifier les mesures à engager dans le cadre de l’aménagement de sept zones d’expansion touristique à l’effet de mobiliser les terrains d’assiette devant accueillir les projets d’investissement dans le domaine du tourisme. A cet effet, il sera notamment procédé à la déclaration d’utilité publique de ces espaces, pour permettre aux autorités concernées de prendre possession de ces terrains et d’y engager les travaux d’aménagement adéquats.

Auparavant, le Conseil de gouvernement avait planché sur un projet de décret exécutif relatif à la carte professionnelle délivrée aux étrangers exerçant sur le territoire national, une activité commerciale, industrielle et artisanale ou une profession libérale, présenté par le ministre du Commerce. Pris en application des dispositions législatives en vigueur, le décret exécutif a pour objet d’adapter le cadre réglementaire régissant les professions commerciale, industrielle, artisanale ou libérale exercées par des étrangers en Algérie, aux exigences induites par la mise en application de l’accord d’association avec l’Union européenne et l’accession prochaine de notre pays à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Ce projet de texte complète le dispositif applicable aux étrangers en situation régulière et fixe les conditions de retrait de la carte professionnelle, sans préjudice de la mesure d’expulsion, prévue par la législation en vigueur.

En outre, un projet de décret exécutif portant déclaration d’utilité publique, l’opération de construction de la Mosquée d’Alger, a été examiné et adopté. Le recours à cette procédure, indique le communiqué du Conseil de gouvernement, est motivé par le caractère d’intérêt général et d’envergure nationale de ce projet aux dimensions spirituelle, historique et culturelle évidentes. Le Conseil de gouvernement a également examiné et adopté deux projets de décrets exécutifs pris en application de la loi d’août 2004 relative à la chasse. Un autre projet de décret exécutif portant transformation des centres d’information et d’animation de la jeunesse en offices des établissements de jeunes de wilaya a été examiné et adopté. Le projet de décret exécutif a pour objet de conférer un statut juridique unique à tous les établissements de jeunesse et applicable aux maisons de jeunes, aux auberges de jeunes, aux salles polyvalentes, aux camps de jeunes ainsi qu’aux complexes sportifs de proximité.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)