Algérie - Radio et télévision


Des projets pour la Radio nationale, Azzedine Mihoubi annonce la grille de la rentrée



Lors d’une conférence de presse animée hier au Centre culturel Aïssa Messaoudi à Alger, le directeur général de la Radio nationale (ENRS), Azzedine Mihoubi, a présenté les dix « principaux » axes dans lesquels il compte s’investir pour améliorer les conditions professionnelles et la qualité de radiodiffusion.

Le premier axe a trait à la poursuite du processus de numérisation de l’ensemble des installations techniques de radiodiffusion. Processus qui s’achèvera en 2007. Il touche aussi bien les trois chaînes nationales que les trente-deux radios régionales et les deux chaînes thématiques que compte l’ENRS jusque-là. « Nous travaillons avec l’analogique, d’où le retard accusé par notre radio sur le plan technique comparativement aux chaînes étrangères, lesquelles fonctionnent avec le numérique. Pour combler ce retard, il est indispensable d’introduire le numérique. La Chaîne II nationale ainsi que dix chaînes régionales ont déjà introduit ce système dans leur fonctionnement », a indiqué Azzedine Mihoubi. Suit le volet formation qui s’étend sur cinq ans. Il prend en charge tous les métiers de radiodiffusion. La formation sera assurée par des formateurs algériens et des organismes étrangers. Entre-temps est prévue l’extension du réseau de radiodiffusion. Elle consiste en la mise en service de nouvelles radios régionales, d’une radio internationale d’informations continues dans quatre langues, à savoir l’anglais, le français, l’espagnol et l’arabe. Et de deux radios thématiques, l’une pour le sport et l’autre consacrée à l’économie. Autre initiative relevée, il s’agit de l’« augmentation à court terme du volume horaire quotidien de diffusion des radios régionales déjà en service. Durant le mois de Ramadhan, certaines de ces radios poursuivront leur diffusion jusqu’à minuit ». Le cinquième axe touche à l’« amélioration » des programmes dont le contenu se concentrera pour ce faire sur des émissions « interactives ». Avec comme souci, « traiter des préoccupations des citoyens en leur ouvrant l’antenne pour participer à ces émissions ». Pour débattre des « grandes questions de l’heure », est envisagée à partir de la première semaine du Ramadhan l’organisation des forums hebdomadaires, toutes chaînes confondues. Le même responsable évoque ensuite le projet en étude concernant l’extension du siège de la radio, plus des projets de construction d’une salle de conférences avec une capacité d’accueil de 200 personnes, d’un musée, d’une salle pour l’internet, d’un restaurant et d’une cafétéria. Et le lancement d’une revue appelée Amwadj à compter du mois d’octobre prochain. Elle sera éditée dans les langues française et arabe. Les trois derniers axes ont trait au « renforcement » et à l’« élargissement » de la coopération entre l’ENRS avec les organismes étrangers sur les plans bilatéral et multilatéral, la proposition de refonte des textes régissant la radio. Et la question de « revalorisation » de la culture nationale dans sa diversité avec le lancement des émissions pour « découvrir les nouveaux talents » et honorer les figures de la culture algérienne. Au-delà de ces dix axes, sont prévues l’introduction à Tamanrasset d’émissions d’informations en langue « haoussa » pour toucher la communauté concernée vivant dans cette ville. A leur tour, des directeurs de radios sont intervenus pour présenter leurs grilles de programmes respectives concernant la saison 2006-2007.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)