Algérie - Hadj et Omra


Des nouveautés pour le Hadj



Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, M. Ghlamallah a annoncé, hier, lors d’une conférence de presse animée au siège de son ministère, des nouveautés pour la prochaine campagne de pèlerinage dont le tirage au sort se déroulera jeudi et vendredi.

Les inscrits qui seront tirés au sort bénéficieront de séances de sensibilisation dans les mosquées de leurs communes et recevront un guide sur les rites du Hadj et un livret de prières et d’invocations. Pour ceux désirant se rendre à La Mecque et qui ne bénéficient pas de passeport lors du tirage au sort, ils pourront prendre contact avec les 12 agences de voyages sélectionnées et réparties sur les quatre régions du pays (centre, Est, Ouest et Sud). Ghlamallah précise que son département a accordé 3.000 visas à ces agences. Les formalités d’octroi des passeports et des visas seront définies par le ministère des Affaires religieuses et les 12 agences sélectionnées. Le ministre appelle les futurs hadjis à s’informer auprès des autorités locales et d’éviter de se rendre à l’ambassade d’Arabie Saoudite. «Nous communiquerons toutes les informations sur les formalités, le coût, les orientations et la localisation des agences sélectionnées à travers les organes de la presse dans quelques jours», affirme Ghlamallah. Pour ce qui est des agences qui ont failli, l’an dernier, à leurs missions, Ghlamallah a précisé que ses services ont écarté deux agences n’ayant pas respecté le cahier des charges, entraînant des désagréments pour les pèlerins, l’an dernier.

Le ministre des Affaires religieuses a fait état de nouveautés cette année pour l’organisation du pèlerinage afin d’assurer aux futurs hadjis les meilleures conditions de séjour. «Nous avons loué 57 bâtiments à La Mecque et 28 autres à Médine. Nous avons conclu des contrats de transport avec des entreprises saoudiennes». Concernant les coûts du pèlerinage, Ghlamallah a indiqué que ceux-ci sont les mêmes que ceux de l’année dernière. «160.000 DA, en dépit, a-t-il dit, de l’augmentation des frais de prise en charge dans les Lieux Saints». Ces frais se répartissent entre l’hébergement à La Mecque pouvant atteindre 65.440 DA, à Médine 19.617 DA, les frais de transport (Minan et Arafat) à 21.250 DA outre l’allocation personnelle du hadji estimée à 44.495 DA. Par ailleurs, a précisé le ministre, «contrairement au passé, il a été décidé de transporter les hadjis directement à Médine au lieu de Djeddah afin de rendre le voyage moins pénible pour les pèlerins, sachant que les deux villes sont distantes de 400 km l’une de l’autre. Il a affirmé qu’un accord a été passé avec les banques pour remettre aux hadjis leur allocation en rials saoudiens au lieu de chèques comme par le passé, et qu’il a été convenu avec les hôteliers à Médine d’assurer le transport des hadjis lors de leurs déplacements dans la ville et ce, a-t-il dit, «par souci de gain de temps et d’argent».

Le ministre soulignera que 35.000 hadjis sont attendus pour le prochain pèlerinage, 24.000 d’entre eux seront pris en charge par la mission nationale du Hadj, 4.000 par l’Office national algérien du tourisme (ONAT), 4.000 par le Touring club et 3.000 autres par 12 agences de voyages privées. 143 vols ont été programmés pour ce faire à partir de 12 aéroports nationaux.


 






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)