Algérie - Hadj et Omra


Des détails sur le hadj

35.000 Algériens accompliront cette année le pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam, dont 3.000 et pour la première fois, selon la formule du voyage libre, avec un passeport ordinaire (international). L’organisation du pèlerinage pour ces hadjis libres sera prise en charge par « 12 agences de voyages privées agréées par le ministère et qui s’occuperont des procédures d’inscription, du visa, du transport et de l’hébergement », a déclaré à l’APS le chargé de l’information au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, M. Abdellah Tamine.

« Chaque agence prendra en charge 250 hadjis », a précisé M. Tamine ajoutant qu’elles seront toutes supervisées par la Commission nationale du hadj et la Mission algérienne du hadj. Les 32.000 autres hadjis accompliront leur pèlerinage avec un passeport spécial, a-t-il encore précisé. « 10.000 hadjis seront pris en charge par les deux agences nationales publiques, en l’occurrence l’Office national du tourisme (ONAT) et le Touring Club », a souligné le responsable ajoutant que « les 22.000 autres hadjis seront pris en charge par la direction du hadj au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs ».

Dans ce contexte, M. Tamine a précisé que « 4 nouvelles agences de voyages ont été agréées cette année après l’exclusion de deux agences l’année passée en raison de leur manquement au cahier des charges ». Les agences agréées sont tenues par le cahier des charges de garantir aux hadjis des services en matière d’hébergement et de transport « du même niveau que ceux garantis par la mission du hadj ».

Toutes les mesures relatives à la location d’appartements et aux contrats avec les entreprises de transport sur les Lieux saints ont jusqu’à présent été prises, a souligné M. Tamine. Les adresses des immeubles et des hôtels où les hadjis algériens seront hébergés, ainsi que leurs numéros de téléphone leur seront fournis avant leur départ pour les Lieux saints, permettant ainsi à leurs familles de les joindre directement sans passer par la mission algérienne comme c’était le cas par le passé, a précisé le responsable. M. Tamine a, par ailleurs, souligné qu’afin de permettre aux hadjis d’accomplir les rites du hadj dans les meilleures conditions, « 143 vols ont été programmés à partir de 12 aéroports du territoire national », précisant que « les départs sont prévus à partir du 15 décembre 2006 jusqu’à la fin janvier 2007 ».

Evoquant les nouveautés de cette année, en matière de gestion du flux des hadjis algériens, M. Tamine a précisé que ces derniers seront répartis en deux contingents, dont le premier descendra, directement, à l’aéroport de Médine, au lieu de la rallier depuis Djeddah, point d’arrivée habituel des hadjis algériens, alors que le second groupe suivra le même itinéraire que les années précédentes.

Après avoir indiqué que les coûts du pèlerinage demeureront inchangés cette année, soit 160.000 DA, M. Tamine a souligné que l’opération de change en monnaie saoudienne (2.300 riyals) sera effectuée en Algérie contrairement à la procédure habituelle. Dans le souci de sensibiliser les hadjis aux rites du pèlerinage, la délégation algérienne du hadj a prévu, pour cette année, des moyens audiovisuels proposant des explications détaillées sur l’accomplissement des rites du pèlerinage, notamment pour les personnes illettrées. Le ministère a également programmé des journées de formation au niveau de chaque commune du pays au profit des hadjis, en vue de leur permettre de mieux cerner la manière d’accomplir le 5ème pilier de l’Islam.

La saison 2006 sera marquée par une autre nouveauté, à savoir la désignation d’un guide religieux (mourchid) pour accompagner chaque délégation aux Lieux saints et se chargera sur place d’apporter aide et assistance aux hadjis, a ajouté la même source. Il est à noter que le nombre de candidats algériens inscrits cette année au tirage au sort effectué les 25 et 27 juillet 2006 avait atteint 120.000 candidats.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)