Algérie - Revue de Presse


Depuis janvier 2007

65 morts sur nos routes Pas moins de 65 personnes sont décédées sur les routes depuis le début de l?année jusqu?au mois de juillet. Le pic des accidents, comme l?atteste Bakhti, chargé de communication à la Protection civile, a été atteint lors du mois de juillet. Quelque 15 personnes sont mortes dans 365 accidents enregistrés lors de ce mois par les services de la Protection civile. Le nombre de blessés s?élèvent à 423 cas. 30 % des cas enregistrés sont liés à des accidents corporels. Les services de la Protection civile n?ont enregistré aucun mort sur les routes jusqu?à aujourd?hui. Pas moins de 3, 800 millions d?estivants ont fréquenté les 46 plages de la capitale. Depuis le début de la saison estivale, jusqu?au 11 août, 11 personnes sont mortes sur les plages. Le dernier cas a été enregistré le 10 août à Moretti à 19 h 45. 8 des 11 enregistrés ont été signalés dans des plages rocheuses, alors que les 3 autres cas ont été constatés en dehors des heures de surveillance (8h à 19h). Les pompiers ont eu à effectuer pas moins de 2852 interventions sur les plages de la capitale. Cela leur a permis de porter assistance à 1264 personnes. 2600 d?entre elles ont reçu des soins sur place, alors que 220 cas ont nécessité d?être hospitalisés dans des centres de santé et les hôpitaux de la capitale. Le chargé de communication fera remarquer que les cas de noyade ont été enregistrés dans les zones rocheuses, plus exactement à la plage La Rascasse à Bologhine et la zone rocheuse située derrière l?hôtel El Manar de Sidi Fredj. Les autres cas signalés par les pompiers ont été enregistrés en dehors des heures de surveillance. Concernant les feux de forêt, pas moins de 343 cas d?incendie ont été enregistrés. Il s?agit ainsi de 2 feux de maquis et 430 feux de broussailles. La surface brûlée est de 12 ha. Par ailleurs, les pompiers ont enregistré 4 feux de récolte ayant endommagé 25 arbres fruitiers et 600 bottes de foin.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)