Tlemcen - Investissements et partenariat


DELEGATION BELGE EN VISITE A TLEMCEN, Vers le jumelage avec la province du Hainaut



La wilaya de Tlemcen et la province du Hainaut (Belgique) signent prochainement un protocole de jumelage et un contrat de coopération en vue de créer un cadre d’échange économique et culturel entre les deux régions. En somme, c’est ce qui a été retenu lors d’une séance de travail qui s’est tenue hier matin au siège de la wilaya de Tlemcen et qui a regroupé les délégations, de la wilaya de Tlemcen conduite par M. Abdelouahab Nouri, wali de Tlemcen, et M. Jean-Pierre Declerq, député permanent de la province du Hainaut.

Dans une allocution d’ouverture, le premier responsable de la wilaya a tenu à mettre en relief les potentialités du pays, les atouts de la wilaya de Tlemcen, qui offrent toutes les conditions pour promouvoir un cadre de partenariat mutuellement bénéfique entre les deux régions.

«L’Algérie dispose d’un programme d’équipement de 60 milliards de dollars et offre toutes les garanties et mesures d’accompagnement aux opérateurs économiques étrangers», a-t-il précisé en substance.

De son côté, le député permanent de la province de Hainaut a axé son intervention sur deux aspects. «Il y a mon coeur qui bat pour l’Algérie, car la région du Hainaut a abrité la première rencontre du MTLD. Et il y a la raison qui m’impose de trouver avec mes amis de Tlemcen le meilleur moyen de créer un cadre d’échange et de jumelage conforme aux ambitions de nos deux régions», a-t-il souligné.

Après ce préambule, la délégation belge a pris connaissance des différentes communications présentées par le recteur de l’université de Tlemcen sur les grands axes de son secteur, celui de l’éducation, et enfin le secteur de l’archéologie et des sites touristiques.

Le président de l’UNGEA (Union générale des entrepreneurs algériens), M. Abdelmadjid Denouni, à son tour, n’a pas manqué de mettre en relief les dispositions des pouvoirs publics en vue d’aider et d’accompagner les opérateurs économiques étrangers à venir investir en Algérie. «Ce jumelage, c’est une fenêtre pour les opérateurs belges afin de venir nous aider et contribuer au développement de l’Algérie qui demeure le 2e pays africain après l’Afrique du Sud qui ambitionne de développer ses structures de base», fera-t-il observer.

Avant de conclure, le wali de Tlemcen a proposé à son homologue belge la signature de l’accord de jumelage dans les prochains mois. Une proposition à laquelle a souscrit le représentant de la délégation belge qui n’a pas manqué de mettre en relief l’ambition dont est animée sa province pour créer un cadre d’échange mutuellement bénéfique.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)